En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

UPMEM annonce la première puce de Processing-In-Memory

Publication: 19 septembre

Partagez sur
 
L’entreprise réunit 3 M€ de financement dans un tour de table mené par C4 Ventures, avec Partech Ventures, Supernova Invest, Western Digital Capital, Crédit Agricole et des entrepreneurs des hautes technologies...
 

UPMEM, startup de semi-conducteur fabless, annonce UPMEM Processing In-Memory (PIM), une nouvelle génération de solution matérielle pour les applications de calcul intensif en données, qui résout les problèmes clefs limitant l’efficacité et la performance au niveau du serveur. Avec la fin de la loi de Moore, la technologie d’accélération d’UPMEM est très attendue par les acteurs du Big Data.

« La nouvelle génération d’applications gourmandes en données ne se prête pas aux architectures traditionnelles de CPU, » explique Gilles Hamou, PDG et co-fondateur d’UPMEM. « Les premiers benchmarks conduits avec nos partenaires valident le caractère disruptif et la valeur ajoutée de la technologie UPMEM PIM, ainsi que l’adéquation du modèle de programmation avec un grand nombre d’applications réelles très consommatrices en données. »

La puce PIM, intégrant le processeur propriétaire d’UPMEM (appelé DPU pour DRAM Processing Unit) et la mémoire dynamique (DRAM), est le bloc de base de la première solution d’accélération efficace, programmable et supportant la mise à l’échelle pour les applications Big Data. Associée à son kit de développement logiciel (SDK), la solution UPMEM PIM peut accélérer 20 fois les applications manipulant beaucoup de données, avec un très faible coût énergétique additionnel. Ce bond en avant ouvre de nouveaux horizons pour les acteurs du Big Data en termes de structure de coût et de nouveaux services.

L’architecture innovante d’UPMEM résout le « memory wall » - le mur mémoire -, ainsi que le coût dominant en énergie du mouvement des données entre le processeur et la mémoire principale des serveurs applicatifs.

Des milliers de coprocesseurs UPMEM DPU, répartis en mémoire et orchestrés par le processeur principal, permettent que les calculs sur les données soient localisés dans les puces mémoire, tout en proposant une programmabilité simple et accessible. Par ailleurs, la solution UPMEM est compatible avec les serveurs existants, les protocoles standardisés, les modèles de programmation, évitant ainsi toute barrière pour une adoption rapide et massive.

Par exemple, la solution UPMEM appliquée à la génomique - mapping ADN et analyse des variances - donne un résultat en minutes plutôt qu’en heures, rendant possible la génomique personnalisée en temps réel.

Par exemple, la solution UPMEM appliquée à la génomique - mapping ADN et analyse des variances - donne un résultat en minutes plutôt qu’en heures, rendant possible la génomique personnalisée en temps réel.

UPMEM a bouclé ce financement Série A avec des acteurs engagés dans le semi-conducteur et avec une empreinte forte en Europe et aux Etats-Unis : C4 ventures - lead sur ce tour -, Partech Ventures, Supernova Invest, Western Digital Capital, Crédit Agricole, et des entrepreneurs du Datacenter et de l’industrie de la micro-électronique sous l’impulsion du PDG d’Etix Charles-Antoine Beyney. Reza Malekzadeh de Partech Ventures et Charles-Antoine Beyney rejoindront le conseil d’administration d’UPMEM.

« Les applications gourmandes en données sont contraintes par le Mur mémoire » explique Olivier Huez, Partner chez C4 Ventures. « Nous avons cherché attentivement sur le marché, et il est vrai que les fondateurs d’UPMEM ont construit la seule entreprise qui a toutes les chances de mettre sur le marché un produit avec de tels gains de performance. »

« Nous ne sommes plus à l’époque où les CPUs et les autres éléments matériels toujours plus rapides pouvaient masquer la vitesse insuffisante d’un logiciel inefficace, » dit Reza Malekzadeh, General Partner chez Partech Ventures. « La solution UPMEM répond aux besoins de performance des applications modernes à grande échelle tout en préservant les investissements dans le Datacenter et les investissements en Infrastructure. »

« Le concept de PIM en tant que tel n’est pas nouveau. » précise Christophe Desrumaux Directeur d’investissement chez Supernova Invest. « Mais UPMEM combine une équipe de classe mondiale, une approche innovante brevetée ne nécessitant pas de modification des infrastructures serveur, et un ensemble complet d’outils permettant une adoption large par les utilisateurs. »

http://www.upmem.com/

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: