En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Faire passer l’automobile à la vitesse supérieure grâce à l’impression 3D

Par Bernard Faure, Directeur Général France Proto Labs

Publication: 20 septembre

Partagez sur
 
L’utilisation de l’impression 3D dans le secteur automobile n’est pas nouvelle...
 

Aujourd’hui, le secteur de l’automobile exige la production rapide de pièces afin d’accélérer les processus, du prototypage jusqu’aux essais et aux pièces de production.

Quels avantages commerciaux ?

Les startups telles que Carbon 3D de même que les multinationales bien établies telles que HP ont été très médiatisées récemment pour le développement d’imprimantes 3D offrant des temps de fabrication toujours plus rapides et des choix de matières toujours plus larges.

Le défi que doivent relever les fabricants par impression 3D réside dans le respect des délais de livraison. La construction automobile peut nécessiter la fabrication de pièces dotées de géométries diverses, répondant à un cahier des charges exigeant, et dans certains cas, à une vitesse de traitement 100 fois supérieure à celle proposée à l’origine.

La vitesse de production a des avantages manifestes pour les constructeurs automobiles, notamment une augmentation de la productivité sur les pièces de haute qualité, ainsi qu’une réduction de coûts, sans oublier la possibilité d’une personnalisation de masse.

Investir dans l’avenir

Nombre de constructeurs automobiles investissent désormais dans la technologie 3D ou s’adressent à des sous-traitants possédant les capacités et les connaissances nécessaires en services d’impression 3D plastique et métal, à la demande, et au gré des besoins.

Les constructeurs automobiles tels que le groupe PSA investissent dans de nouveaux processus de production « modulables » dans le but de réduire les coûts de préparation au niveau des usines de production locales, ou pour accélérer le processus d’assemblage. Ailleurs, la technologie utilisée par Divergent 3D, créateurs de la première Supercar imprimée en 3D au monde, se base sur une combinaison de joints traditionnels imprimés en 3D et dotés de sections transversales en fibre de carbone visant à créer des châssis automobiles modulaires industriels, ceux-ci pouvant être assemblés en quelques minutes seulement.

À mesure que la demande en matière d’utilisations nouvelles et innovantes de l’impression 3D augmente, la technologie sous-jacente évolue afin de garder le rythme. Les techniques d’impression 3D les procédés actuels et les itérations futures fournissent un service d’une importance vitale pour les sociétés automobiles cherchant à atteindre le niveau de flexibilité nécessaire à davantage d’investissement, une fabrication plus rapide et à moindre coût.

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: