En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Signature d’un accord de modulation triennale au sein d’Asteelflash France

Publication: 3 octobre

Partagez sur
 
La Direction d’Asteelflash France, et l’ensemble des organisations syndicales ont signé le premier accord dans le secteur permettant de gérer la modulation du temps de travail sur une période triennale...
 

Cet accord qui apporte plus de souplesse dans l’organisation du temps de travail va permettre de pérenniser les emplois et générer des embauches en contrat à durée indéterminée.

La signature de cet accord s’inscrit dans le droit fil de l’accord national du 23 septembre 2016 signé au sein de la branche de la Métallurgie, première grande branche à avoir ouvert la possibilité aux entreprises de son secteur d’expérimenter la modulation du temps de travail au-delà d’un cycle annuel.

Conscientes que dans le secteur de la sous-traitance électronique les variations de charges de travail dépassent le cycle annuel de travail, toutes les organisations syndicales (CFDT, CGT et CFE-CGC) et la Direction d’Asteelflash France ont souhaité par cet accord, assurer l’adaptabilité nécessaire au maintien et à l’amélioration de la compétitivité de l’entreprise tout en favorisant le recours à des emplois pérennes.

Cet accord permet ainsi de moduler le temps de travail non plus sur une année mais sur une période triennale ce qui donne plus de flexibilité dans l’organisation et permet ainsi de mieux gérer les aléas de charge et le manque de prévision structurel spécifique au secteur de la sous-traitance électronique.

Gilles BENHAMOU, Directeur Général d’Asteelflash France salue le travail constructif et responsable mené avec les organisations syndicales qui permettra l’embauche et la sécurisation des emplois au sein de l’Entreprise : « Cet accord témoigne de la possibilité d’un dialogue social constructif entre employeur et organisations syndicales sur le sujet majeur de l’emploi. Je souhaite qu’Asteelflash France puisse devenir un modèle d’innovation sociale en entreprise. Avec cet accord, Asteelflash France contribue à son niveau dans la lutte contre la précarité de l’emploi. La flexibilité et la sécurisation de la gestion des effectifs qu’il apporte permettront de recruter en CDI…un engagement fort lorsqu’on sait que l’emploi dans l’industrie en France est en déclin. Asteelflash France s’engage ainsi à recruter en CDI chaque année 50% de ses emplois « précaires ».. »

http://www.asteelflash-technologie.com/

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: