En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Esterline Connection Technologies : SOURIAU au coeur de la vallée de l’Arve

Publication: 23 octobre

Partagez sur
 
La société Souriau, a été créée par Paul-Adolphe SOURIAU à Boulogne Billancourt, dans la région parisienne. En 1942 SOURIAU a inventé le premier connecteur circulaire à verrouillage à baïonnettes...
 

Au fur et à mesure du développement des gammes de produits, l’indispensable montée en puissance de la production a imposé la création d’une usine spécifique, avec des compétences dans le décolletage, pour la fabrication des contacts de connecteurs destinés à l’industrie, particulièrement à l’industrie aéronautique.

Souriau s’implante à Cluses

Au cœur de la vallée de l’Arve, Cluses se situe dans le département de Haute-Savoie entre Genève et Chamonix. En 1963, SOURIAU s’est implanté à Cluses par le rachat de son sous-traitant local, la société Poll Frères. A cette époque ce choix était une évidence, la vallée de l’Arve regroupant un grand nombre d’ateliers et de sociétés spécialisées dans le décolletage et la mécanique de précision. Le bassin d’emploi permettait de trouver non seulement l’environnement industriel mais également les compétences humaines. En 1991, SOURIAU a créé la société Technocontact, afin de répondre à la demande de multiples clients. Aujourd’hui, son chiffre d’affaires se répartit pour 80 % avec SOURIAU et 20 % avec des sociétés utilisant des contacts pour leurs propres fabrications.

Une unité de fabrication toujours en mouvement

En 1973, avec la progression du marché des connecteurs et de ce fait des besoins en contacts toujours plus importants, une nouvelle usine sur l’emplacement actuel, a été construite avec 2745 m2 de bâtiment sur un terrain de 10 000 m2.

Patrice Deville, Directeur de l’usine de Cluses : "Notre métier, c’est la fabrication pour nos clients de contacts décolletés, nettoyés et recuits par induction ou par flamme, sur le fût de sertissage. Cette année, nous produirons 100 millions de contacts, avec des séries pour une même référence allant de 100 pièces à 10 millions de pièces. Notre spécialisation, notre souplesse et notre capacité à répondre à toutes les demandes de nos clients font notre force et notre particularité sur ce marché."

Un parc machine cohérent et homogène

Patrice Deville : "Afin de répondre aux besoins du marché, en production, notre parc machine n’a jamais cessé d’évoluer. Nous utilisons des décolleteuses à commande numérique, pour les petites et moyennes séries et des décolleteuses à cames pour les grandes séries. Concernant l’opération de recuit du fût de sertissage des contacts (partie arrière recevant le fil), nous avons conçu en interne les machines adaptées à cette opération. Pour cette année 2017, notre chiffre d’affaires sera de 9 M€ et nous aurons investi, 1,6 M€, pour l’essentiel dans notre parc machine. C’est dire si nous sommes optimistes quant à notre développement."

Respecter l’environnement L’usine

Technocontact de Cluses est certifiée ISO 9001 et ISO 14001. Cela veut dire que tous les rejets, air, eau, copeaux sont maîtrisés. Les déchets DIB (Déchets Industriels Banals) ou DID (Déchets Industriels Dangereux), entrent tous dans une filière de recyclage. Par exemple, le décolletage impose l’utilisation de grandes quantités d’huile de coupe, pour la lubrification et le refroidissement durant l’usinage. Chargée en copeaux, cette huile est collectée par un réseau de canalisations et transférée vers des unités de filtration qui récupèrent les copeaux et remettent l’huile dépolluée en circulation. Les copeaux sont revendus et redeviennent de la matière première. Par cette économie circulaire, les coûts de production sont maîtrisés de même que l’environnement.

Une équipe Technocontact

L’effectif actuel de l’usine de Cluses est de 70 personnes, dont 49 en production. Le bureau des méthodes établit les gammes de fabrications à partir des plans clients, le service qualité s’occupe non seulement des produits fabriqués, mais également de toutes les règles liées à l’environnement et le service maintenance assure la maintenance des machines et le suivi des bâtiments. Enfin, à ces fonctions techniques, viennent s’ajouter le contrôle de gestion et le commercial pour le suivi des clients et la chaîne d’approvisionnement.

Interconnexion avec SOURIAU et pôle de compétitivité

Patrice Deville : "Technocontact est totalement intégré au service informatique commun à toutes les usines de SOURIAU. Via l’ERP central, nous recevons les quantités de contacts à produire, avec les cadencements demandés. A nous de veiller au respect des délais et à organiser notre production. Au plan local, afin de rester dans la course aux innovations, nous participons au Pôle de compétitivité du Mont Blanc, tourné vers le décolletage, ce qui nous permet d’échanger, de valider, de développer de nouveaux concepts propres à notre métier, d’être ouvert sur le monde."

http://www.esterline.com

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: