En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

French Fab, AMETRA rejoint le mouvement

Publication: 6 avril

Partagez sur
 
La « French Fab » est la nouvelle vitrine internationale des savoir-faire industriels français...
 

Elle a l’ambition de fédérer toutes les entreprises du se cteur, de la TPE jusqu’aux grands groupes dans une démarche commune de développement économique et de rayonnement en dehors de l’hexagone. Parmi ces entreprises, le groupe AMETRA s’engage dans le projet.

Croire au futur de l’industrie française

« Je crois à l’industrie française ». C’est par ces mots que Bruno Lemaire a lancé son discours d’inauguration de la French Fab le 2 octobre 2017, un mouvement destiné à relancer l’industrie, à travers la reprise des investissements et la pérennisation de l’emploi, et à mettre en valeur l’industrie du futur à la française.

L’engagement d’AMETRA dans la French Fab

Dans ce contexte, le groupe AMETRA s’engage au sein du mouvement French Fab. Une adhésion naturelle, AMETRA étant déjà membre du programme « Accélérateur PME/ETI » de la BPI et du GIFAS, spécifiquement dédié aux ETI et PME de la filière aéronautique.

Fleuron industriel français depuis 40 ans, AMETRA mise sur l’innovation et l’excellence du "Made in France" pour accompagner ses clients dans les secteurs du médical, des énergies, du ferroviaire et surtout de l’aéronautique et de la défense. Champion dans ces domaines, le groupe compte parmi ses références Airbus, Dassault, ArianeGroup ou encore Thales.

L’engagement d’AMETRA se traduit sur 4 tableaux :

- Prendre le train de la transition digitale : « La révolution numérique en cours en France touche naturellement l’industrie. Ces nouvelles technologies sont une opportunité à saisir pour réinventer notre activité », indique Anne-Charlotte Fredenucci, Présidente du groupe AMETRA. Le groupe AMETRA propose une offre globale de reverse-engineering à ses clients, grâce à la maîtrise du scanner 3D et à un partenariat avec la société française CTEC-3D. En outre, l’entité de production du groupe, Anjou Electronique, passe à l’ère 4.0 avec la mise à disposition auprès de chaque opérateur d’un écran tactile. L’interface homme-machine est optimisée pour faciliter l’accès aux aspects les plus pertinents des dossiers de fabrication : une première étape vers le déploiement de la réalité augmentée dans ses ateliers. Par ailleurs, une imprimante 3D fabrique sur site et en temps réel les outillages nécessaires pour accélérer et fiabiliser la production, à la demande des compagnons : un processus agile, tel que le numérique le permet.

- Donner la priorité à la formation : « l’emploi constitue l’un des défis majeurs de la French Fab. Chez AMETRA, nous avons l’ambition de développer l’attractivité de l’industrie à travers plusieurs actions de sensibilisation et divers partenariats », évoque Anne-Charlotte Fredenucci. Le groupe valorise les métiers de l’industrie, en participant à des événements tels que le salon Meet’Ingé ou la Semaine de l’entrepreneuriat. Le groupe est notamment partenaire du Pôle Emploi afin de donner à des demandeurs d’emplois des formations qualifiantes en interne. « Des formations indemnisées par Pôle Emploi, à hauteur de 400H sur 3 mois, qui peuvent ensuite déboucher sur des contrats de travail », rappelle Anne-Charlotte Fredenucci. « L’industrie recrute, l’industrie forme, l’industrie fait grandir les hommes et les femmes ! C’est aussi le message de la French Fab. »

- Faire valoir son savoir-faire et ses valeurs à l’international : « cette année, AMETRA a fait du développement à l’international l’un de ses axes majeurs de croissance », indique Christophe Capelle, Directeur Général du groupe AMETRA. Le groupe a ainsi développé un partenariat avec l’entreprise allemande CTWe. Le choix de l’implantation outre-Rhin s’inscrit dans une vraie logique stratégique : « l’Allemagne est le premier pays industriel européen, avec de nombreux domaines en croissance, tels que l’automobile, l’énergie et la défense. » En outre, le groupe étudie actuellement une implantation en Inde.

- Respecter les principes de développement durable : « AMETRA adhère au projet Global Compact des Nations Unies. Le groupe s’engage à respecter les 10 principes de la charte pour une attitude socialement responsable », explique Anne-Charlotte Fredenucci. Ces principes touchent à la fois aux droits de l’Homme, aux conditions de travail et bien-être des salariés, à l’environnement et à la lutte contre la corruption. Un engagement qui se traduit également par des actions de sponsoring et de mécénat (Course Burdi’Color de l’UNICEF, Course La Croix Rouge...) tout au long de l’année et par des actions de protection de l’environnement dans les processus de fabrication.

Le mot d’Anne-Charlotte Fredenucci

« A travers ce mouvement, l’objectif de l’industrie française est de retrouver de la croissance. Toutes les industries sont concernées, quelle que soit la taille de l’entreprise. Nous avons l’ambition de nous développer collectivement, de faire valoir notre savoir-faire en avançant sous la même bannière. La transition digitale, le développement de la responsabilité sociétale des entreprises, la conquête de nouveaux marchés à l’international ou encore l’attractivité du secteur auprès des jeunes talents puis la formation continue, constituent les défis d’aujourd’hui pour dessiner l’industrie française de demain. »

http://www.ametragroup.com

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: