En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

KEMET offre des condensateurs céramique multi-couches classe I et classe II

Publication: 26 juin

Partagez sur
 
La technologie BME (électrode en métal de base), améliore l’offre céramique pour la défense et l’aéronautique...
 

KEMET, l’un des grands fournisseurs mondiaux de composants électroniques, a annoncé être le premier et le seul à proposer des condensateurs céramique multicouches (MLCC) classe I et classe II, homologués pour les applications militaires et aérospatiales par la DLA (Defense Logistics Agency, ou agence logistique de la défense américaine). La DLA a récemment agréé le diélectrique X7R MIL-PRF-32535 de KEMET, pour les niveaux de fiabilité "M" et "T".

MIL-PRF-32535 est la première spécification de condensateurs de la DLA pour la défense et l’aéronautique, qui tire profit de la technologie des électrodes BME (Base Metal Electrode, ou électrode en métal de base) à la pointe de l’industrie. En décembre 2017, KEMET annonçait l’agrément de la DLA pour les diélectriques de Classe I, C0G et BP, qui conviennent aux applications à synchronisation critique, et à celles d’accord, à régime impulsionnel, à courant alternatif, ou encore de suppression de tension transitoire, pour lesquelles la stabilité de capacité peut être une préoccupation. Avec l’agrément récent du diélectrique Classe II X7R de KEMET, les ingénieurs d’études ont désormais accès à des condensateurs céramique offrant jusqu’à 55 fois la capacité des condensateurs traditionnels utilisant des électrodes en métal précieux (PME pour Precious Metal Electrode en anglais). Ces condensateurs sont parfaits pour le découplage, le bypass, le filtrage et le stockage en vrac, pour les applications militaires, avioniques ou spatiales.

MIL-PRF-32535 est la première spécification DLA à prendre en compte une option terminaisons flexibles. Les terminaisons flexibles KEMET utilisent une résine époxy conductrice flexible à l’argent pour le système de terminaisons. La présence de cette couche époxy empêche le transfert des tensions mécaniques de la carte aux boîtiers rigides en céramique, évitant ainsi le risque de fissures par flexion qui pourraient impacter la résistance d’isolation ou créer des courts-circuits.

« KEMET est un leader des condensateurs céramique à électrodes BME depuis plus de 20 ans, » déclare Abhijit Gurav, Vice-Président Technologie Céramique chez KEMET. « Ces nouvelles gammes de condensateurs classe I et classe II ont été homologuées selon les exigences extrêmement strictes de la spécification MIL-PRF-32535, et continuent d’offrir des valeurs de capacité sensiblement plus élevées que les spécifications MIL-PRF-123 et 55681. Ceci permet une plus grande fonctionnalité des circuits destinés aux applications militaires et aéronautiques, tout en permettant une miniaturisation significative des composants et une réduction du poids embarqué. »

http://www.kemet.com

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: