En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Sofradir et ULIS investissent 150 millions d’euros dans le programme Nano 2022

Publication: 21 janvier

Partagez sur
 
Cet investissement sur cinq ans permettra de développer des détecteurs infrarouges et thermiques de nouvelle génération en vue de renforcer l’écosystème européen de la microélectronique et de consolider la croissance de ce secteur...
 

Sofradir et sa filiale ULIS annoncent aujourd’hui leur participation à l’initiative Nano 2022, dans laquelle le Groupe prévoit d’investir 150 millions d’euros sur la période 2018-2022.

Cette annonce fait suite à la validation le 18 décembre 2018 par la Commission Européenne de l’IPCEI (Important Project of Common European Interest), un projet commun entre la France, l’Allemagne, l’Italie et le Royaume-Uni pour apporter 1,75 milliard d’euros de soutien public à la recherche et à l’innovation en microélectronique.

Nano 2022 est la partie française de ce programme transfrontalier qui vise à soutenir le développement des nanotechnologies, un secteur stratégique pour l’avenir, dont les applications incluent les capteurs intelligents. La région Auvergne-Rhône-Alpes, où sont installés Sofradir et ULIS, a annoncé une participation de 35 millions d’euros au programme Nano 2022.

Les technologies infrarouges de Sofradir et d’ULIS sont utilisées pour de nombreuses applications : observation spatiale de la Terre, suivi environnemental, sécurité ou encore contrôle industriel. Le Groupe va investir 150 millions d’euros dans l’initiative Nano 2022 afin de développer des détecteurs infrarouges de nouvelle génération.

« Les technologies infrarouges apportent des solutions utiles pour améliorer et développer l’assistance à la personne, la mobilité, l’efficacité énergétique, les systèmes de sécurité et de surveillance environnementale, qui sont des enjeux essentiels pour nos sociétés », souligne Jean-François Delepau, président de Sofradir et ULIS. « Cet investissement sera également bénéfique pour les équipementiers qui disposeront de nouveaux produits plus faciles à utiliser et plus performants. »

Nano 2022 va permettre à ULIS de développer des détecteurs infrarouges de nouvelle génération pour répondre à la demande croissante des systèmes autonomes pour les bâtiments intelligents (gestion de l’espace de travail et économie d’énergie par exemple), la sécurité automobile et le contrôle de l’environnement intérieur des véhicules. Sofradir va pour sa part développer des capteurs de très grande dimension destinés aux observations spatiales et à l’astronomie, ainsi que des détecteurs infrarouges compacts et légers qui seront utilisés dans des équipements portables ou des drones. Cet investissement va également permettre de financer les lignes pilotes nécessaires pour développer ces produits et les technologies associées.

Sofradir et ULIS participent à Nano 2022 aux côtés d’autres sociétés de la région Auvergne-Rhône-Alpes comme STMicroelectronics et Soitec.

Dans le cadre de l’IPCEI, on retrouve d’importants projets transfrontaliers de R&D et d’infrastructures qui ont pour but d’encourager les Etats membres à concentrer leurs dépenses publiques sur des projets d’envergure, afin de contribuer significativement à la croissance économique, à la création d’emplois et à la compétitivité de l’Europe. La Commission Européenne (DGComp) évalue les conditions de financement et s’assure qu’elles sont conformes aux règles de l’Union Européenne en matière d’aide gouvernementale.

http://www.sofradir.com/

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: