En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Rentabilité économique et infrastructure informatique pérenne : comment les concilier ?

Par Thierry Besrest, Rosenberger OSI

Publication: 10 septembre

Partagez sur
 
Le nouveau monde du travail 4.0 pose des défis spécifiques à la couche physique des réseaux informatiques des bâtiments tertiaires...
 

Économies, flexibilité et utilisation raisonnée des ressources sont les attentes du moment. Alors que la mobilisation en temps et en ressources tient une place croissante dans les projets de construction, les installations Plug & Play (clé-en-main) sont plébiscitées.

L’infrastructure de câblage n’est pas seulement un enjeu dans la construction de nouveaux immeubles commerciaux : pour de nombreuses sociétés, l’existant ne correspond plus aux besoins. Les besoins des nouvelles applications sont élevés (POE+ par exemple et 10GBASE-T), ce qui explique pourquoi les infrastructures existantes sont souvent dépassées. Néanmoins, beaucoup de sociétés diffèrent le renouvellement de leurs infrastructures. Les coûts ainsi que le temps à y consacrer représentent selon elles une opération complexe et coûteuse. Nous apportons une solution pour remédier à cette situation. Cette solution innovante peut s’installer dans n’importe quel environnement - neuf ou existant. Et cela, sans nuire au bon fonctionnement des applications.

En effet, la solution que nous vous proposons est basée sur le concept FTTACP (Fiber To The Active Consolidation Point), développé par le bureau d’études INGETEL, dont le principe de fonctionnement repose sur des boucles optiques et des points de consolidation actifs (matériels actifs industriels ne nécessitant pas de climatisation et qui apportent au réseau une grande résilience : deux entrées optiques au lieu d’une).

Le potentiel d’économies substantielles qu’elle représente peut se décomposer comme suit :

- Réduction de 60 à 85% de la quantité de câble cuivre nécessaire

- Réduction de 40 à 60% du temps d’installation sur site

- Réduction de 20 à 50% de la couche physique

- Économies d’environ 25 000 € par local technique supprimé

- Économies (100%) des coûts de fonctionnement et de maintenance des locaux techniques

- Optimisation de la quantité de ports de matériels actifs nécessaires, soit environ 50 € par connexion d’appareils pour les répartitions et le câble en cuivre

- Réduction d’environ 50% de la consommation d’énergie des commutateurs (énergie verte)

Soit, pour résumer, des économies à tous les niveaux : utilisation raisonnée des ressources matérielles et optimisation des consommations d’énergie (énergie verte et grise) avec, au total, environ 10 à 20% d’économies sur le coût total du projet.

Une solution complète pour une rentabilité économique accrue

Notre solution permet aux entreprises de bâtir une infrastructure informatique efficace pour les années à venir, comme l’exige la transformation numérique.

Les économies de coûts sont un critère important pour l’utilisation de solutions FTTACP. Cela s’applique à la planification complète de l’infrastructure, qui commence avec le cahier des charges, puis les phases de planification et de mise en œuvre, jusqu’à l’installation et la maintenance sur toute la durée de vie de l’infrastructure.

Le recours aux câbles préconnectorisés de Rosenberger OSI spécialement développés pour cette solution, par exemple, réduit de manière significative la durée de réalisation d’un chantier, jusqu’à 50% selon les observations à ce jour. Les répartiteurs classiques sont remplacés par des points de consolidation actifs (PCA). Un PCA peut être intégré dans un plancher technique, sur un mur (en allège) ou en faux-plafond. Si nécessaire, il peut être démonté ou déplacé aisément. Le PCA est installé près des stations de travail ou des îlots de travail, ce qui réduit les longueurs de câbles cuivre nécessaires pour relier les postes de travail.

Le concept de FTTACP redondant et innovant avec PCA apporte un espace supplémentaire utilisable (1% de la surface totale du bâtiment, soit pour un bâtiment de 10000m2 une surface supplémentaire d’environ 100m2, ce qui, au prix du m2 actuel, représente une plus-value importante pour le bâtiment) puisque les locaux techniques qui étaient requis pour les infrastructures de câblage tertiaire selon le modèle ISO 11801 ne sont désormais plus nécessaires. De plus, le positionnement des PCA est étudié pour pouvoir intervenir dessus sans interrompre ni gêner le fonctionnement de l’entreprise et le système des boucles optiques garantit la redondance, ce qui fait que l’intervention sur un PCA n’impacte pas les utilisateurs.

Vue générale des coûts de suivi de construction : une protection garantie de l’investissement

Quiconque parle d’efficacité économique dans le secteur de la construction sait qu’il ne doit pas perdre de vue non seulement les coûts de réalisation de l’infrastructure à l’instant T mais également les coûts d’exploitation et de maintenance sur le long-terme (par ex. coûts des matériels actifs, des licences, de maintenance des cœurs de réseau, etc.), qui peuvent avoir un impact considérable sur l’OPEX. Là encore, nous pouvons faire la différence car les coûts d’installation et de suivi sont relativement bas, notamment parce que les composants peuvent être démontés et adaptés à tout moment aux changements de disposition des bureaux et salles de réunions et qu’ils peuvent même suivre un déménagement de l’entreprise car tous les composants se démontent et sont donc facilement transposables.

http://osi.rosenberger.com/

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: