En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Impact du coronavirus sur la supply chain en Europe : la prudence est de mise

Publication: 28 février

Partagez sur
 
Christian Reinwald, Responsable Product Management et Marketing chez reichelt elektronik, l’un des plus grands distributeurs européens d’électronique, fait état de l’approvisionnement en composants électroniques et en produits fabriqués en Chine...
 

Les premiers signes d’un impact significatif du coronavirus sur l’économie mondiale : Suite à l’annulation du Mobile World Congress de Barcelone, puis du Salon international de l’automobile de Pékin, et plus récemment du Carnaval de Venise, les premiers effets sur l’économie mondiale se font ressentir.

Sans parler de la baisse de la consommation des Chinois, et des arrêts de production dans plusieurs industries, ce qui impacte sans conteste les prévisions de vente. Apple, par exemple, a déjà annoncé que sa prévision de chiffre d’affaires ne serait probablement pas atteinte pour le deuxième trimestre à cause de l’épidémie. Adidas a également fait part d’une baisse de ses ventes en Chine de 85% par rapport à fin janvier 2019.

La supply chain dépend des produits chinois

Mais quels sont les effets sur la production en Europe ? Difficile de statuer, l’industrie reste pour le moment dans l’attente. Des cargaisons de marchandises, expédiées avant le Nouvel An chinois dans les ports européens, sont encore en train d’être déchargées. Cela signifie que les stocks des distributeurs sont encore sécurisés. Toutefois, certains composants électroniques, comme les résistances notamment, sont fabriqués presque exclusivement en Chine et, outre la fermeture de nombreux sites de production, les fabricants chinois sont également confrontés à des difficultés d’approvisionnement en matériaux.

Ce défaut d’approvisionnement ne concerne d’ailleurs pas que les fournisseurs basés dans des points névralgiques comme la province de Hubei. En dehors de ces zones à risque, les fabricants peuvent encore maintenir la production, mais ils commencent à manquer de matières premières en quantité suffisante.

Quelles dispositions à prendre pour les entreprises ?

Nos partenaires en Chine nous indiquent clairement qu’ils ne peuvent pas se prononcer de manière certaine sur l’évolution de la situation de la production. Suite à un nouveau changement dans le recensement des personnes atteintes du virus, le nombre d’infections serait en baisse, mais il reste à voir si ces chiffres sont réellement fiables.

De plus, avec la propagation du virus en Italie, le risque d’épidémie est désormais beaucoup plus tangible en Europe.

Pour assurer la pérennité des transactions, nous recommandons aux fabricants de se constituer un stock pour maintenir la production, par précaution et de manière temporaire. Nous sommes conscients que l’approvisionnement en composants se fait généralement à très court terme pour les entreprises, et que la tarification se fait en fonction de ce rythme - cela ne changera pas à moyen et long terme.

Il s’agit donc de pouvoir répondre à la demande, sans céder à la panique, car la situation peut changer rapidement. En prenant des précautions en temps utile, les entreprises peuvent assurer leur production sans avoir des retards de livraison et des augmentations de prix.

http://www.reichelt.com/

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: