En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Parker : Les usines bretonnes s’organisent pour poursuivre leur activité

Publication: 18 avril

Partagez sur
 
Sa Division Connecteurs Basse Pression, basée en Bretagne, s’est organisée très tôt pour poursuivre en toute sécurité sa production et continuer à répondre aux industriels engagés dans la lutte contre le COVID-19...
 

Chez Parker, en Bretagne, on ne plaisante pas avec la sécurité. Elle est au cœur de la stratégie de l’entreprise et la prévention est ancrée dans sa culture et largement diffusée. Dès le début des annonces gouvernementales, la Division Connecteurs Basse Pression a pris les mesures nécessaires pour que ses salariés continuent à travailler en toute sécurité.

Face à l’épidémie arrivant en Europe, l’entreprise s’est très vite organisée. « Nous avons, dans un premier temps, concentré notre énergie sur la mise en place des mesures de protection » explique Chantal Beckensteiner, directrice générale de la Division.

Sur les 3 sites de production, basés à Baillé, Saint Marcel et Muzillac, les salariés ont à leur disposition du gel hydroalcoolique et des lavabos ont été installés dans les ateliers pour favoriser le lavage des mains régulier. Pour les équipes de réception, d’expédition et de maintenance, qui se déplacent sur le site, la Direction fournit des masques-visières.

Des protocoles de nettoyage des surfaces communes et des postes de travail en début et fin d’équipe sont mis en œuvre. De même, chaque colis réceptionné est placé en quarantaine 3h avant d’être manipulé.

La Division a également réaménagé certaines zones de ses usines pour garantir une distance minimum d’1 mètre entre les personnes. Enfin, les horaires des équipes sont modifiés pour éviter qu’elles ne se croisent. Le ressenti est très positif et les mesures sont parfaitement respectées par les salariés.

Pour le site de Rennes, qui regroupe les fonctions administratives et R&D, le télétravail a été généralisé. « Nous avions un accord de télétravail sur le site depuis déjà 2 ans pour une grande partie des équipes », indique Madame Beckensteiner, « la majorité de nos salariés étaient habitués à ce mode de travail et tous les outils informatiques étaient en place. ». En seulement 2 jours, le déploiement du télétravail s’est opéré pour les 150 salariés du site. Seuls les personnels du laboratoire qui testent les pièces et 1 personne au support technique restent physiquement sur le site pour assurer la continuité de l’activité.

« Aujourd’hui, nos usines tournent avec 85% des salariés, leur engagement est remarquable et je les en remercie » conclut la Directrice.

http://www.parker.com/

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: