En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Trois aspects de l’ingénierie qui ont changé pour le mieux cette année

Publication: 10 septembre

Partagez sur
 
Comment l’industrie changera pour le mieux après le coronavirus...
 

Ayant affiché une résilience incroyable face à l’adversité, le secteur de la fabrication et de l’ingénierie changera de manière irrévocable en raison de la crise du COVID-19. Dans cet article, Neil Ballinger, responsable EMEA chez EU Automation, fournisseur d’équipement d’automatisation, s’intéresse à trois aspects d’ingénierie qui changeront pour le mieux.

Logiciels open-source

En cette période difficile, il a été encourageant de voir autant de fabricants soutenir les efforts de production d’équipement de protection individuelle (EPI), y compris des visières, des masques, des respirateurs, du gel pour les mains et d’autres fournitures médicales cruciales.

Bon nombre de ces appareils résultent de l’ingéniosité créative de certains ingénieurs en conception avec notamment une société britannique qui a transformé de simples masques de plongée en respirateurs pour des patients atteints par le coronavirus. Cependant, la vaste majorité des pièces créées par les fabricants utilisait des conceptions open-source et facilement accessibles, certaines pouvant même être imprimées en 3D.

Les logiciels open-source ne sont pas une nouveauté, et l’ingénierie compte déjà un riche historique de logiciels gratuits et open-source (FOSS), des solutions comme Linux, MySQL, Apache, Eclipse et OPC-UA étant utilisés dans la création de bon nombre des systèmes industriels fondamentaux que nous avons à notre disposition aujourd’hui. Nous nous attendons toutefois à observer une tendance croissante en faveur de leur utilisation dans l’ingénierie de conception, que ce soit pour des outils robotiques, la conception et la simulation de moteurs, ou les microscopes de précision à faible coût pour l’impression 3D.

Télétravail

Alors qu’en raison de la pandémie, la moitié des travailleurs britanniques travaillent depuis chez eux, cela s’est avéré majoritairement impossible pour les entreprises dans les secteurs de la fabrication et de la vente au détail. Plus loin, en Allemagne, environ 25 % du pays pratiquent le télétravail en raison de la pandémie, une hausse par rapport aux environ 12 % une année plus tôt. De plus, Hubertus Heil, le ministre allemand du Travail, a proposé une une loi consistant à donner aux employés le droit légal de travailler depuis chez eux même une fois la crise terminée.

Il n’est donc pas surprenant que, selon une étude du cabinet de recherche Leesman, parmi les 52 240 personnes travaillant dans le domaine de la fabrication et de l’ingénierie au Royaume-Uni, 53 % n’aient aucune expérience du télétravail.

Même si nous ne verrons peut-être pas de sitôt une adoption aussi forte du télétravail parmi les employés d’entreprises de fabrication que parmi ceux qui travaillent dans un bureau, nous observerons une hausse de l’utilisation des logiciels de traitement et de contrôle à distance. Ceci sera particulièrement utile dans les systèmes d’alarme industriels pouvant envoyer des alertes par SMS au personnel crucial lors de la détection d’une condition d’alarme. Le personnel pourra alors reconnaître ces alarmes et se connecter à distance à l’aide de n’importe quel appareil, qu’il s’agisse d’un smartphone, d’une tablette ou d’un PC de bureau, afin de rectifier le problème.

Des chaînes d’approvisionnement diversifiées

L’économie chinoise a reculé de 6,8 % au cours du premier trimestre 2020 en raison du confinement requis face au COVID-19. Ce fut le premier déclin dans le pays depuis au moins 1992 et cela a eu une répercussion sur les entreprises du monde entier s’appuyant sur des fournisseurs chinois.

En réponse, le Forum économique mondial a expliqué : « L’une des conséquences probables est que les sociétés mondiales diversifient leurs chaînes d’approvisionnement à l’avenir, plutôt que de ne compter que sur la Chine. Les pôles de fabrication comme le Vietnam, le Mexique et l’Inde sont susceptibles de bénéficier de ce changement. »

Au vu de cette diversification et décentralisation de leurs chaînes d’approvisionnement, il devient encore plus important que les fabricants renforcent leurs relations avec les fournisseurs de pièces industrielles comme EU Automation. Pouvoir s’approvisionner auprès de fournisseurs rapidement avec les bonnes pièces neuves et d’occasion pourrait s’avérer crucial lorsque l’on fait face à des perturbations comme celles causées par la pandémie.

Le secteur de la fabrication et de l’ingénierie s’apprête à changer irrévocablement suite aux événements de 2020. En s’adaptant avec les pratiques de travail, relations fournisseurs et systèmes d’automatisation adaptés, les entreprises peuvent se relever encore plus fortes.

http://www.euautomation.com/

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: