En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

CHG-MERIDIAN aide au financement de la chirurgie robotique

Publication: 10 novembre

Partagez sur
 
Alors que le débat sur la valeur ajoutée de la robotique et des systèmes robotisés dans les soins bat son plein depuis un certain temps, la demande de chirurgie robotique dans les établissements médicaux européens continue de croître de manière exponentielle...
 

En particulier dans des spécialités de chirurgie et l’orthopédie. Les chirurgiens et les patients se tournent de plus en plus vers les établissements de santé qui offrent un accès à la chirurgie robotique. Pour développer leur avantage concurrentiel, il est essentiel que les établissements de santé restent informés sur les avancées de la chirurgie robotique et de leur rôle dans l’amélioration de la qualité des soins. Mais quels sont exactement les avantages et les inconvénients liés à l’utilisation de robots chirurgicaux ? Comment un hôpital peut-il suivre financièrement le progrès technologique alors qu’après tout, un système chirurgical robotisé commun peut coûter jusqu’à deux millions d’euros ? Pour son utilisation, deux visions : celle du chirurgien qui préfère rester à la pointe de la technologie en renouvelant son matériel régulièrement et le responsable des achats qui doit optimiser son investissement sur le long terme.

Chirurgie robotique : une percée qui vaut la réflexion financière ?

Il est incontestable que la précision millimétrique d’un système robotique est fiable 24h/24 et 7j/7. Sous le contrôle du chirurgien, les bras robotiques flexibles augmentent sa liberté de mouvement et le soutiennent en particulier lors des chirurgies qui nécessitent des incisions extrêmement précises ou lors de longues procédures. L’ergonomie améliorée pour le chirurgien est une plus-value qui ne peut être sous-estimée. Les patients peuvent s’attendre à un meilleur résultat chirurgical et à des risques opératoires plus faibles.

« Notre expérience de la chirurgie assistée par robot a démontré que les patients ont besoin de moins d’analgésiques après une chirurgie. De plus, le processus de récupération est plus court et les patients retrouvent leur mobilité plus rapidement », confirme le Dr Lehmann, médecin en chef du centre clinique de Forchheim, en Allemagne.

Dans un futur proche, il sera même possible d’effectuer une chirurgie en contrôlant simplement la console et l’affichage à distance.

En plus des nombreux avantages médicaux, l’achat d’un robot chirurgical est aussi un véritable avantage concurrentiel. Il peut par exemple attirer ou permettre de retenir des talents à l’hôpital. Côtés patients également, de nombreux médecins sont convaincus que les patients demanderont bientôt de plus en plus l’option « chirurgie robotique » en plus de l’option populaire « chirurgien en chef ». Cette évolution est alignée avec les résultats des recherches menées par PwC qui ont montré que 73% des citoyens interrogés en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique accepteraient de subir une chirurgie robotique mineure. En bref : la robotique incarne le symbole du progrès. Outre les robots chirurgicaux, cela vaut également pour les robots de soins dans les maisons de retraite ou les exosquelettes qui permettent au personnel soignant de déplacer plus facilement les patients alités. Enfin, les robots peuvent être d’une aide précieuse dans une crise comme la pandémie COVID-19 où les risques d’infection des professionnels de santé peuvent être réduits. Les robots peuvent prendre en charge des tâches telles que la désinfection, la préparation pharmaceutique automatisée ou même la livraison de nourriture.

Les inconvénients des nouvelles technologies sont les coûts d’acquisition élevés, le temps requis pour la stérilisation et la préparation de la salle d’opération et la formation supplémentaire de l’équipe de la salle d’opération. Les sceptiques pourraient critiquer le manque d’études sur la question. La chirurgie assistée par robot conduit-elle réellement à de meilleurs résultats que les chirurgies effectuées par des médecins ? Dans le cas des prothèses du genou, la précision plus élevée semble garantir que jusqu’à 95% des patients sont satisfaits du résultat, contre 80% des chirurgies non assistées. Une branche en constant développement : une start-up Suisse a récemment fait sensation avec une thérapie au laser froid à haute précision. Ce n’est que l’une des nombreuses procédures innovantes qui apparaissent dans la robotique de santé.

Suivre le progrès

Pour accompagner les institutions de soin, CHG-MERIDIAN, expert en technologie médicale, a développé des concepts de financements innovants. En effet, les plus gros obstacles restent les coûts d’acquisition et de maintenance élevés. Indépendant des banques, CHG-MERIDIAN prend en compte les demandes des acheteurs d’hôpitaux qui se plaignent parfois d’un manque de transparence des coûts ou sous-estiment le niveau des coûts d’exploitation d’un système robotique moderne.

Le robot en lui-même n’est généralement pas le seul poste de dépense. Outre les consommables, des périphériques spéciaux supplémentaires sont nécessaires, par exemple pour désinfecter les bras du robot.

En tant que fournisseur de services de technologie et de financement, CHG-MERIDIAN créé une prévision des coûts totaux, et ce en en toute transparence. Ces coûts peuvent être décomposés mensuellement en tenant compte de la durée de vie de l’équipement.

Les acheteurs peuvent ainsi calculer très rapidement quand, ou si, un système robotique serait rentable.

En fonction du coût et de la capacité financière de l’hôpital, des modèles de paiement à l’utilisation comme le paiement à l’utilisation (PPU) ou le paiement par intervention (PPI) peuvent être mis en place. Les robots étant remis sur le marché après une certaine période d’utilisation (après cinq ans par exemple) le coût d’acquisition est considérablement réduit par rapport à un investissement à long terme, jusqu’à la fin du cycle de vie du robot.

Autre avantage non-négligeable que peut apporter un fournisseur de services de financement est le haut niveau d’évolutivité des projets et des contrats. Les contrats personnalisés permettent aux hôpitaux de réagir de manière flexible aux besoins changeants avec des ajustements tels que des mises à jour logicielles ou des besoins variables en consommables. Grâce à une solution sur-mesure adaptée aux besoins de l’établissement de santé, les pionniers de la numérisation obtiennent une solution agile et peuvent se concentrer sur l’essentiel.

« Les machines coûtent généralement plus de 2 millions d’euros. Cela aurait pris plusieurs années pour lever les fonds. Aujourd’hui, le robot est utilisé depuis près de 6 mois et un nombre important de patients ont pu en bénéficier. L’expertise de CHG-MERIDIAN a été grandement appréciée et nous n’aurions pas pu atteindre le succès que nous avons eu sans leur aid », a déclaré le Président de l’hôpital général du district d’Eastbourne.

Des entreprises comme CHG-MERIDIAN, agissant comme des acteurs de financement et de service technologique associés à un réseau complet de prestataires de services, de fournisseurs et de conseillers experts, soutiennent les hôpitaux et autres établissements tout au long de leur projet. De la phase de planification, aux appels d’offres (fabricants et sous- traitants), ainsi que pour la gestion de projet et les programmes de formation pour le personnel.

Le fabricant de robotique reçoit le paiement intégral et l’hôpital se dote d’un système robotique prêt à l’emploi pour une utilisation immédiate. En tant que partenaire pour le long terme, CHG-MERIDIAN, leaser du projet, assure le remplacement régulier des robots chirurgicaux afin que les hôpitaux puissent suivre les progrès de la technologie médicale. L’évolution constante et accélérée de la technologie oblige les hôpitaux à optimiser au maximum leur capacité financière. Contrairement aux méthodes de financement classiques (prêts, achats...) les solutions de financement CHG-MERIDIAN améliorent à la fois la qualité et la rentabilité des équipements.

L’avenir de la technologie médicale est déjà là. Les établissements de santé manquent souvent des moyens financiers pour s’adapter à l’évolution rapide de la technologie et des systèmes robotiques. Grâce à des concepts innovants de gestion du cycle de vie, les hôpitaux et les établissements de soins peuvent aujourd’hui tirer parti des nouvelles technologies robotiques et en bénéficier sur le long terme.

http://www.chg-meridian.com/

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: