En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Weerg imprime des composants pour l’Institut Néerlandais De Physique Subatomique

Publication: 24 février

Partagez sur
 
Nikhef, l’Institut national néerlandais de physique subatomique, explore les éléments constitutifs de notre univers, leurs forces en interaction et la structure de l’espace et du temps...
 

De nombreuses questions restent sans réponse, à commencer par des sujets fascinants sur l’univers tels que les trous noirs.

Des scientifiques du monde entier collaborent avec Nikhef et mènent des recherches qui se concentrent, d’une part, sur le comportement des particules élémentaires dans des expériences contrôlées et, d’autre part, sur l’observation des particules venant de l’univers vers la Terre. Ainsi est né le projet international KM3NeT (acronyme de Cubic Kilometer Neutrino Telescope), une infrastructure de recherche accueillant les télescopes à neutrinos de nouvelle génération, d’une taille totale de plus d’un kilomètre cube.

Installé dans les profondeurs de la mer Méditerranée, KM3NeT ouvrira une toute nouvelle fenêtre sur notre univers et contribuera également à l’étude des propriétés des insaisissables particules de neutrinos. En étudiant les neutrinos, rendus possibles par la technologie avancée de KM3NeT, les chercheurs espèrent découvrir d’où viennent les rayons cosmiques et comment fonctionnent les accélérateurs de particules dans l’univers. Plus précisément, les scientifiques du réseau international de recherche rechercheront des neutrinos provenant de sources astrophysiques lointaines telles que les supernovae, les rayons gamma ou les étoiles en collision - rendues possibles par les milliers de capteurs optiques de KM3NeT qui détectent la faible lumière des particules chargées résultant des collisions de neutrinos avec la Terre dans les profondeurs de l’océan.

KM3NeT est composé de modules optiques numériques (DOM) : des sphères de verre de la taille d’un ballon de football remplies de 31 photorésistances ancrées au fond de la mer en centaines de rangées d’environ un kilomètre de long. Et c’est là qu’intervient la société Weerg, vers laquelle Nikhef s’est tourné pour la fabrication d’un composant essentiel des DOM. Ce sont des hémisphères de 380 mm que le prestataire de services italien produit en utilisant la technologie d’impression 3D HP Multi Jet Fusion 5210. Weerg dispose de la plus grande installation européenne pour cette technologie.

"La première commande a été passée il y a deux ans et depuis lors, la collaboration s’est poursuivie de manière constante, même avec des courses de plus en plus élevées", a déclaré Francesco Zanardo, directeur général de Weerg. "Jusqu’à présent, nous avons produit environ 300 de ces balles, qui ont la particularité d’être de la taille maximale pouvant être imprimée avec les systèmes HP".

Des commandes sont régulièrement reçues de Nikhef et de ses partenaires européens. En plus des sphères, de nombreux composants plus petits ont également été imprimés en 3D, également pour le projet KM3NeT.

Edward Berbee, de Nikhef, déclare : "Nous travaillons sur ce projet depuis 2013 et avons contacté une cinquantaine de fournisseurs différents au fil des ans. Au départ, les prix pour l’impression 3D n’étaient pas réalisables, puis nous avons trouvé un fournisseur qui produisait à des prix raisonnables, mais il n’a pu produire la pièce qu’en deux morceaux fendus, que nous avons ensuite dû coller ensemble. Cette solution " poursuit Berbee " n’était certainement pas optimale, nous avons donc continué à analyser les nouvelles technologies jusqu’à ce que nous découvrions les performances intéressantes des systèmes Multi Jet Fusion de HP. Alors que nous réfléchissions à l’achat de ce système par un centre de recherche comme le nôtre, nous avons lu un article annonçant l’installation record d’imprimantes HP 3D à Weerg."

Berbee et son équipe ont immédiatement passé une première commande test, qui s’est avérée exceptionnelle en termes de service et de qualité. Un autre avantage extrêmement intéressant pour Nikhef était la possibilité offerte par Weerg de peindre les pièces, ce que l’institut faisait auparavant à la main.

Les pièces que nous commandons à Weerg sont peintes en noir à un coût absolument compétitif par rapport aux ressources que nous utilisions.

https://www.weerg.com/

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: