En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

50% des équipes informatiques ont aligné leur stratégie à celle des métiers

Publication: 19 mars

Partagez sur
 
L’accélération de la transformation numérique a offert aux entreprises une opportunité de revoir leur stratégie technologique et son alignement sur leur activité...
 

Un an après le début de la pandémie, les équipes informatiques ont réussi à se montrer réactives face aux demandes de l’entreprise. Ainsi, 92,4 % des équipes technologiques jugent leur stratégie technologique globale totalement (49,8 %) ou partiellement (42,6 %) alignée sur les besoins métiers stratégiques de l’entreprise. Ces enseignements proviennent de l’étude 2021 Global Managed Services Report publiée par NTT Ltd., leader mondial des services technologiques.

Alignement de la stratégie mais décalage sur les priorités

Depuis le début de la crise sanitaire, les entreprises à travers le monde ont subi des transformations de grande ampleur ressenties par 86,7 % des responsables opérationnels et informatiques, et 84,5 % déclarent même que leur stratégie de transformation numérique s’est accélérée. D’ailleurs, ils y voient une opportunité d’évoluer. Ainsi plus d’un tiers (33,8 %) d’entre eux ont opéré un changement d’axe technologique et ce chiffre monte même à 41,7 % lorsque l’entreprise confie au moins trois quarts de son secteur informatique à des prestataires externes.

Néanmoins, si 92,4 % des équipes technologiques jugent leur stratégie technologique alignée sur les besoins métiers stratégiques de l’entreprise, un certain décalage persiste entre les priorités de l’opérationnel et de l’informatique. Ainsi, 69,9 % des équipes opérationnelles estiment cruciale la nécessité d’une stratégie technologique qui favorise des gains d’efficacité pour l’entreprise, mais seules 48 % des équipes informatiques sont de cet avis. De plus, 69,6 % des équipes opérationnelles considèrent la rapidité et l’agilité comme des composantes essentielles de la stratégie technologique, contre seulement 53,4 % de leurs homologues informatiques.

Damian Skendrovic, Executive Vice President de NTT Ltd., commente : « Les défis sans précédent imposés aux entreprises par la COVID-19 ont propulsé la question de l’alignement entre opérationnel et informatique sous les feux des projecteurs. Or il reste encore du travail à accomplir pour faire en sorte que les priorités stratégiques de l’entreprise soient comprises de tous. L’informatique est soumise à une pression immense pour répondre aux exigences actuelles tout en planifiant les prestations futures et l’innovation. Alors que la technologie et l’agilité sont au cœur des préoccupations, l’alignement des priorités n’est plus une option mais une obligation pour la pérennité et la résilience de l’entreprise. »

Éternel dilemme entre besoins actuels et investissements pour moderniser les technologies

L’étude met également en évidence un dilemme autour de l’adoption des technologies émergentes en tant que stratégies décisives pour assurer le succès des entreprises. En effet, tandis que 88,2 % des responsables opérationnels et informatiques reconnaissent le caractère crucial des technologies émergentes pour leur stratégie technologique, seuls 30,3 % d’entre eux pensent disposer de ces technologies pour répondre aux objectifs à court terme de leur entreprise.

« Les équipes informatiques se sont vues contraintes à des changements rapides. Or, tandis qu’une certaine agilité d’exécution est attendue des acteurs de l’entreprise, l’informatique doit aussi prendre en charge ses propres défis, qu’il s’agisse de gérer la complexité des fournisseurs, les technologies émergentes et les infrastructures anciennes, les contraintes budgétaires ou encore la pénurie de compétences pour suivre le rythme des exigences de l’entreprise », souligne Damian Skendrovic.

En allégeant le fardeau représenté par l’administration des infrastructures qui pèse sur elles, grâce à l’adoption de la culture DevOps et à l’automatisation des plateformes, les équipes informatiques peuvent optimiser leurs efforts de transformation en se concentrant sur l’innovation. En définitive, cela aboutit à un raccourcissement du temps moyen de réparation (MTTR) et une optimisation des coûts, ainsi qu’à une amélioration continue dans l’ensemble de l’entreprise.

Damian Skendrovic conclut : « Si le changement n’est pas toujours perçu comme positif sur le moment, il ne faut cependant pas oublier que la transformation présente de nouvelles opportunités d’agilité, d’évolution et d’innovation. »

https://hello.global.ntt/

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: