En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Le Championnat ABB de Formula E fait entrer la mobilité dans un avenir 100 % électrique

Publication: 28 avril

Partagez sur
 
Cette course sur le circuit urbain historique de Monaco vient valider la vision d’un sport automobile décarboné...
 

Pour tous les amateurs de sport automobile, l’organisation d’une course dans les rues de Monaco est l’occasion de se remémorer les pilotes de légende qui y ont couru et leurs victoires au cours des dernières décennies. Toutefois, pour le Championnat du monde ABB FIA de Formula E, le fait de disputer une course dans les rues historiques de la principauté présente la vision attrayante d’un avenir de la mobilité sans émissions.

Véritable point d’orgue de ce week-end, cette sixième manche de la saison 2021-2022 donnera le premier aperçu de la voiture qui deviendra la future monoplace de la saison 9 du championnat ABB de Formula E, où ABB endossera le rôle de fournisseur officiel des infrastructures de recharge de cette compétition 100 % électrique. Cette troisième génération de monoplace depuis les débuts du championnat en 2014 s’avère à la fois plus légère, plus véloce, plus puissante et plus écoénergétique que ses devancières, et ouvre une voie de développement ambitieuse pour les véhicules électriques (VE).

Le célèbre circuit urbain de Monaco a été le théâtre d’un fort affrontement lors de l’édition 2021 de cet E-Prix qui s’est déroulé pour la première fois sur un tracé légèrement différent de celui emprunté par les Formule 1. Résultat : une course intéressante qui a donné lieu à des dizaines de dépassements spectaculaires dont un dans le dernier tour qui a permis à António Félix da Costa du team DS Techeetah de décrocher la victoire.

L’édition de cette année, disputée sur ce mythique circuit long de 3,3 kilomètres et comprenant 19 virages, s’annonce encore plus prometteuse (suite à la suppression de la chicane située au 11ème virage de l’E-Prix 2021). Da Costa tentera de rééditer son exploit de la saison 7 en remportant la victoire sur ce circuit : Mitch Evans, le pilote du team Jaguar TCS Racing fraîchement auréolé de sa double victoire dans les deux manches disputées à Rome au début du mois, aura à cœur de faire mieux que sa troisième place obtenue la saison dernière, tandis que Robin Frijns du team Envision Racing cherchera à améliorer sa deuxième place décrochée en 2021 et à progresser encore au classement où il occupe actuellement la deuxième position.

Le succès de ces monoplaces électriques sur un circuit emprunté pour la première fois en 1929, qui vont se lancer à l’assaut de la colline de Sainte Dévote avant d’enchaîner les redoutables virages du Casino, de Mirabeau et du Grand Hôtel, témoigne des progrès particulièrement rapides accomplis par les voitures engagées dans le championnat ABB de Formula E, dont les motorisations se retrouvent de plus en plus sous le capot des véhicules.

À titre d’exemple, les batteries des monoplaces se rechargent désormais sous 80 kW dans les garages bordant le circuit, un niveau de puissance qui relevait encore de l’imaginaire lors de l’arrivée des monoplaces Gen2, mais qui est désormais largement disponible sur les bornes de recharge publique qu’ABB fournit par dizaines de milliers à l’échelle mondiale. De même, les architectures en 900 V adoptées par les moteurs électriques des monoplaces encore inimaginables il n’y a pas si longtemps sont sur le point de faire leur apparition sur certains véhicules électriques premium à l’instar du Porsche Taycan.

Selon Aaron Snapes, directeur technique des batteries de Formula E chez McLaren Applied, fournisseur des packs de batterie lithium-ion des monoplaces actuelles « Il faut compter environ une heure pour recharger complètement une batterie déchargée après une course âprement disputée. Comme c’est le cas pour les véhicules de tourisme, la vitesse de charge diminue lorsque la batterie atteint 80 % de sa capacité et ce, afin d’assurer une meilleure longévité. Ce point est particulièrement important car chaque voiture utilise une seule et même batterie pour l’ensemble de la saison. »

Les parallèles existants entre les monoplaces du championnat ABB de Formula E et les véhicules électriques grand public viennent appuyer la proposition de valeur des constructeurs qui s’engagent en sport automobile. Le « conditionnement » thermique de la batterie en vue de sa recharge rapide en courant continu est assuré par une source de refroidissement externe utilisée par les différentes équipes sur le circuit. De la même manière, certains des véhicules de tourisme les plus modernes sont équipés de programmes embarqués qui préparent la batterie à une recharge rapide en conduite. Ainsi, le véhicule arrive à la borne de recharge dans les meilleures conditions possibles pour être rechargé en un temps record.

Conformément à l’engagement d’ABB en faveur du développement durable et de la compatibilité environnementale, une grande partie du pack de batterie est réutilisée d’une saison à l’autre. Les différentes cellules sont remplacées comme le veut la logique pour répondre aux exigences de la compétition et les cellules déposées, qui peuvent encore être utilisées pour de nombreuses applications, sont affectées à d’autres usages.

Tant que les spécifications complètes des monoplaces Gen3 n’auront pas été rendues publiques et que les équipes n’auront pas débuté leurs essais sur piste prévus pour la fin de l’année, le degré et le rythme de transfert de technologie du circuit à la route ne seront pas perceptibles. D’ores et déjà, les chargeurs rapides CC produits par ABB permettent de recharger en 350 kW les nouveaux véhicules électriques. La future stratégie de recharge établira une référence pour les prochains véhicules de tourisme, laquelle tirera pleinement parti des nombreuses avancées technologiques inaugurées dans le championnat ABB de Formula E.

Pour les 22 pilotes qui vont se disputer la première place du podium et les points du classement, seul importera véritablement le jour de la course, et non les visions d’avenir. Malgré tout, les célébrations du podium de cet E-Prix après le passage du drapeau à damiers constituent autant la promesse pour demain d’une mobilité sans émissions, qu’une tradition dans l’une des épreuves reines du sport automobile.

https://new.abb.com/

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: