En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

SMIF : La nouvelle version de la spécification SMBus

Publication: Février 2015

Partagez sur
 
La nouvelle version de la spécification SMBus apporte une gestion d’énergie plus performante, davantage de souplesse, et une plus grande simplicité d’utilisation...
 

SMIF vient d’annoncer la dernière version de sa spécification SMBus (System Management Bus). Cette version 3.0 est compatible avec les versions antérieures, et intègre un certain nombre de modifications majeures, qui facilitent l’implantation du protocole, et qui améliorent sensiblement les performances, à la fois pour assurer la compatibilité avec les toutes dernières topologies, et aussi pour harmoniser la spécification SMBus avec les spécifications I2C et PMBus™ (Power Management Bus, ou bus de gestion d’énergie).

SMBus est une interface deux fils, qui permet aux puces et aux dispositifs système de communiquer entre eux et avec les autres éléments du système. SMBus est un bus servant au contrôle des tâches système et des tâches de gestion d’énergie, qui remplace plusieurs lignes de commande dédiées permettant de communiquer avec les différents dispositifs. Au-delà de permettre de réduire les nombres de broches et d’offrir un environnement souple et extensible, SMBus fournit aussi de nombreuses fonctionnalités très utiles, comme la sauvegarde de l’état système en cas d’arrêt ou la création de rapports d’erreurs.

Afin de tenir compte des fréquences plus élevées auxquelles tournent les derniers processeurs et les derniers circuits logiques spécifiques, la fréquence de bus de 100 kHz de SMBus 2.0, est désormais complétée par deux nouvelles fréquences, de 400 kHz et 1 MHz, dans la version 3.0 qui vient d’être annoncée. L’ajout de ces vitesses supérieures a nécessité à son tour un réajustement et une réorganisation des niveaux de tension servant au pilotage de puissance. Une autre évolution a consisté à modifier le temps de maintien des données, pour correspondre à la spécification I2C. La décision d’aligner ce paramètre tient compte du fait que la plupart des dispositifs présents sur le marché, contrôlent le temps de maintien des données selon la spécification I2C.

La spécification 3.0 entérine aussi la disparition du niveau minimum d’immunité au bruit des lignes de données et d’horloge, puisque le groupe de travail SMIF a constaté qu’aucun fournisseur de dispositifs, ou OEM utilisant SMBus, n’avait jamais vérifié ce paramètre. Les autres modifications sont notamment : la réaffectation de certaines adresses de bus tombées en désuétude (autrefois réservées pour "ACCESS Bus host" et pour "ACCESS Bus default address") aux protocoles de lecture et d’écriture de zones, introduits dans la révision 1.3 de la spécification PMBus ; une augmentation de 32 à 255 du nombre d’octets maximum dans un appel de lecture ou d’écriture de bloc ; et l’ajout de protocoles permettant de lire 32 ou 64 bits de données en une seule transaction.

Il est important de noter que la spécification SMBus va également supporter d’autres améliorations du protocole PMBus. Ces améliorations seront intégrées dans la spécification PMBus 1.3.1 à venir.

En adoptant les normes SMBus et PMBus, les entreprises seront mieux en mesure de développer des produits compétitifs, offrant un attrait commercial supérieur.

http://pmbus.org/index.php

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: