En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Fibre optique, comment dépanner des épissures par fusion

Par Robert Luijten, Expert Test & Mesures chez FLUKE NETWORKS

Publication: 20 mars

Partagez sur
 
Une épissure par fusion correspond à la fusion de deux fibres à l’aide d’un arc électrique...
 

Souvent utilisée avec des fibres amorces pour la connexion d’une fibre hors usine de 250 microns avec une fibre dans l’usine de 900 microns à l’entrée du bâtiment, l’épissage par fusion est accompli à l’aide d’une machine d’épissage par fusion, après que la fibre ait été correctement coupée à l’aide d’un coupe-fibre de précision. L’épissage par fusion peut être effectué pour une fibre unique ou pour un câble ruban de 12 fibres via un épissage par fusion en masse qui épisse l’ensemble des 12 fibres en une seule fois.

Grâce à l’épissage par fusion, la perte est plus faible et la réflexion plus basse : c’est la méthode de raccordement de deux fibres considérée comme étant la plus solide et la plus fiable. Quand elle est correctement réalisée, une épissure peut présenter une perte inférieure à 0,1 dB.

Comment localiser et dépanner ces points de connexion hautement performants ?

Avec quelques ajustements simples de vos paramètres, en utilisant l’option OTDR Manuel, cela est relativement facile. En premier lieu, vous devez définir votre seuil de perte afin de localiser des événements avec une perte inférieure à 0,1 dB.

Avec un coupe-fibre et une machine d’épissage par fusion de bonne qualité, il est facile d’obtenir une épissure adéquate. Néanmoins, si les épissures et le jeu sont placés dans la cassette d’épissure sans suivre correctement les guides de câble de la cassette, cela peut entraîner le dépassement du rayon de courbure de la fibre.

Afin de localiser ce type de contrainte, vous avez besoin de faire des tests pour deux longueurs d’onde : 850 et 1 300 nm pour multimode et 1 310 et 1 550 pour monomode. À la longueur d’onde plus importante, une fibre sous contrainte présentera une perte significativement supérieure, alors que normalement la longueur d’onde plus importante devrait présenter une perte inférieure. Vous avez peut-être, également, besoin d’un VFL afin de déterminer si le problème est une fibre fissurée ou coudée, plutôt que le connecteur de fibre amorce, comme l’événement sur le tracé apparaîtra généralement approximativement à la distance jusqu’au connecteur.

Il est également important d’effectuer des tests bidirectionnels. S’il existe une disparité de rétrodiffusion entre la fibre amorce et la fibre à laquelle elle est raccordée par épissure, cela apparaîtra comme un gain dans une direction (c’est à dire : perte négative), et trop de perte (c’est à dire : fausse perte) dans l’autre direction. Si le test est effectué dans les deux directions, et qu’une moyenne de la perte est établie, le résultat correspond à la perte réelle.

http://www.flukenetworks.com

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: