En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

L’IIT est le premier à adopter l’impression 3D pour l’électronique en Italie

Publication: 15 juillet

Partagez sur
 
Cadlog et Nano Dimension Ltd., leader dans l’impression 3D pour l’électronique, ont annoncé l’achat par l’Institut Italien de Technologie (IIT) de la technologie innovante DragonFly Pro...
 

L’institut Italien de technologie est l’un des instituts de recherche les plus prestigieux d’Italie, spécialisé dans la promotion du développement technologique et dans la formation supérieure en sciences et technologie.

L’équipe de l’IIT est composée d’environ 1700 personnes venant de plus de 60 pays différents, collaborant dans le but de mener des recherches de pointe dans des domaines multidisciplinaires tels que la robotique, les nanotechnologies, l’industrie, la science informatique et la médecine. L’activité de recherche du Centre de nanotechnologies biomoléculaires de l’IIT de Lecce est axée sur le développement de micro et nanotechnologies pour le corps humain et pour l’environnement à travers l’exploitation des nanomatériaux et des biomatériaux et leurs interactions à l’échelle nanométrique.

« L’entrée de DragonFly Pro dans notre structure marquera un tournant pour nos chercheurs et développeurs, qui créent une nouvelle plate-forme de développement offrant un prototypage rapide d’appareils et de microsystèmes. Cela permet de produire et d’intégrer notre technologie MEMS et l’électronique portable dans des PCB multicouches personnalisés », a déclaré Massimo De Vittorio, chercheur principal et coordinateur du Centre de nanotechnologies biomoléculaires de l’IIT.

L’achat a été facilité par Cadlog, revendeur à valeur ajoutée de Nano Dimension en Italie. « Nous avons constaté un accroissement de l’intérêt pour la DragonFly de Nano Dimension en Italie et nous sommes ravis de voir l’Institut Italien de Technologie à la tête de cette révolution », a déclaré Filippo d’Agata, PDG de Cadlog. « La fabrication additive de composants électroniques est efficace, nous pensons qu’elle aura un impact significatif et sera un pilier de l’industrie 4.0.”

« Nous sommes ravis de cette vente, qui reflète le besoin des principales institutions de recherche européennes en technologies de pointe pour le développement des meilleures applications électroniques », a déclaré Amit Dror, PDG de Nano Dimension. « L’Italie figure parmi les principaux pays européens dans l’adoption des technologies de l’industrie 4.0, ce qui rend l’automatisation des usines plus flexible, réduit les déchets et favorise l’innovation de nouveaux produits intelligents et connectés. Avec le système DragonFly, l’Institut Italien de Technologie pourra se concentrer sur la création d’un nouvel écosystème de développement offrant des flux de travail plus souples, permettant de développer rapidement des PCB multicouches complexes pour de nouveaux produits électroniques dotés d’architectures, de géométries et de capacités uniques.”

Le système de fabrication additive de précision multi-matériaux DragonFly Pro permet aux concepteurs et ingénieurs en électronique d’imprimer simultanément en 3D un métal conducteur et un polymère diélectrique, pour le prototypage en interne et la production de petits lots. Cette capacité réduit considérablement les délais de réalisation des projets des développeurs de produits électroniques : des prototypes de circuits imprimés et d’autres circuits fonctionnels peuvent être créés par la fabrication additive en quelques heures au lieu de plusieurs semaines. Cela permet à l’utilisateur de faire l’expérience d’une agilité de prototypage rapide sans précédent pour obtenir une valeur ajoutée en exploitant des flux de travail plus efficaces et en profitant de nouvelles opportunités de conception au cours de cycles de développement plus courts.

Les fabricants de matériel électronique, automobile, de défense, consommation de masse et de matériel médical devant fournir une large gamme de composants électroniques, la possibilité de prototyper des circuits imprimés en 3D en seulement quelques heures sur site permet une innovation rapide et un gain de temps très significatif, quelle que soit la complexité du circuit. Le système DragonFly Pro de Nano Dimension offre des possibilités illimitées pour créer les prototypes électroniques à haute densité nécessaires à une itération de conception intelligente, tels que les capteurs, les antennes, les Molded Interconnect Device (MID) et les smart part personnalisées constituant le fondement de l’électronique de demain.

Cadlog est le plus grand distributeur européen de logiciels de conception et de production électroniques et est présent en Italie, en France, en Espagne, au Portugal, en Grèce, en Suisse et en Chine. En tant que partenaire PLM de Siemens, Cadlog fournit une gamme complète de solutions pour les petites et moyennes entreprises, couvrant toutes les phases du développement de produits électroniques : conception, simulation, NPI, production, PLM. Le secret du succès de Cadlog réside avant tout dans la richesse de ses compétences et sa capacité à comprendre les besoins de ses clients.

Nano Dimension est la société qui, plus que toute autre, redéfinit les modalités de réalisation des produits cognitifs. Grâce à sa technologie d’impression 3D additive, Nano Dimension vise à répondre à la demande croissante d’appareils électroniques nécessitant des fonctionnalités de plus en plus sophistiquées. Les différents secteurs industriels utilisant des circuits électroniques peuvent bénéficier des avantages du prototypage rapide et de la production à court terme rendus possibles par Nano Dimension.

http://www.iit.it/

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: