En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Vers un trafic plus fluide sur les autoroutes chinoises

Publication: 23 mars

Partagez sur
 
En 2019, les autorités chinoises ont déclaré que 90 % des véhicules devraient pouvoir utiliser le nouveau système de télépéage des autoroutes chinoises d’ici la fin de l’année...
 

Le ministère des Transports chinois a prévu de faire disparaître les cabines de péage des autoroutes et de les remplacer par un système de télépéage non seulement aux frontières des provinces mais aussi dans les gares de péage de toutes les villes. Cela présente plusieurs avantages, le principal étant de réduire les coûts logistiques en limitant les embouteillages et en fluidifiant la circulation.

Pour mettre en place le télépéage, trois éléments principaux sont nécessaires : des lecteurs électroniques (Road Side Unit, unité de bord de route) installés sur les toits des gares de péage, un transpondeur unique (On Board Unit, unité embarquée) installé dans chaque véhicule, et une carte bancaire spécifique à demander par le conducteur pour permettre les prélèvements sur son compte.

Les conducteurs n’ont plus besoin de s’arrêter au péage : l’unité de bordure de route communique automatiquement par ondes radio avec les unités embarquées dans chaque véhicule. Son lecteur électronique créé un champ électromagnétique alternatif à haute fréquence. Il peut ainsi donner des ordres aux transpondeurs des véhicules qui traversent ce champ magnétique. Ces derniers lui renvoient alors les informations demandées. Le système de télépéage identifie chaque véhicule et prélève automatiquement la somme à payer. L’unité embarquée alimentée par la batterie du véhicule identifie celui-ci avec précision grâce à une carte mémoire contenant les informations relatives à son immatriculation. Ce transpondeur unique est exigé par le ministère des Transports chinois pour garantir la sécurité du compte et de l’identifiant uniques rattachés à chaque véhicule.

Le microrupteur sub-subminiature DG de ZF Friedrichshafen AG installé dans le transpondeur de chaque véhicule est indispensable au bon fonctionnement et doit donc ne pas pouvoir être démonté. Lors de l’installation de l’unité embarquée, lorsque l’on colle celle-ci contre la vitre, une pression est exercée sur l’interrupteur DG, ce qui met l’unité en marche. Si quelqu’un décolle l’unité de la fenêtre, la pression sur l’interrupteur est relâchée, ce qui la désactive immédiatement. Concrètement, lors du relâchement de l’actionneur de l’interrupteur, un circuit interne efface la carte mémoire, notamment les informations relatives à l’immatriculation. Il n’est donc pas possible d’installer l’unité dans un autre véhicule car celle-ci ne peut plus être identifiée par le système de télépéage tant qu’elle ne sera pas renouvelée par les autorités compétentes.

Le microrupteur sub-subminiature DS s’adapte parfaitement à ce type d’application grâce à ses dimensions extrêmement réduites (12,8 × 5,8 × 6,5 mm) qui permettent de l’intégrer au sein du transpondeur. Parallèlement, son pouvoir de coupure s’accommode de courants de commutation faibles ou forts (jusqu’à 3 A, 125 V CA).

https://www.zf.com/

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: