En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Bosch : Intelligence en essaim pour la conduite automatisée

Publication: 16 juillet

Partagez sur
 
Bosch et VW créent des cartes haute résolution à partir d’informations en temps réel...
 

Mise à jour en continu : le flux d’informations provenant du trafic routier réel garantit une actualisation permanente des couches cartographiques.

Localisation d’une très grande précision : la comparaison des données actuelles fournies par les capteurs d’environnement avec les informations cartographiques enregistrées permet une localisation optimale.

Renforcement de la sécurité routière : en complétant les données fournies par les capteurs du véhicule par des données cartographiques, les systèmes d’assistance au conducteur gagnent en robustesse et en confort.

Large flotte de véhicules : les VW Golf 8 circulant sur les routes européennes contribuent à créer la signature routière de Bosch.

Est-il possible de développer la conduite automatisée rien qu’en conduisant ? Absolument du moins pour les automobilistes circulant au volant d’une VW Golf 8. En roulant, ces véhicules peuvent en effet fournir des informations pour la signature routière de Bosch. Le service de localisation basé sur le cloud utilise les données issues du trafic réel et fournies par des capteurs pour créer et actualiser des cartes multicouches à haute résolution. Cette fonction est essentielle à la conduite qui ne cesse de s’automatiser. « Nous sommes heureux de façonner dès aujourd’hui la mobilité de demain aux côtés de nos partenaires », déclare Mathias Pillin, Président de la division Bosch Cross-Domain Computing Solutions.

Pour pouvoir circuler en toute autonomie, les voitures auront besoin à l’avenir de cartes numériques d’une grande précision, et elles devront être capables de se localiser très exactement sur ces cartes. C’est précisément ce que permet la signature routière de Bosch. Elle fait appel aux données fournies par les capteurs radar et vidéo et aux données de mouvement du véhicule pour compléter les cartes de navigation usuelles par ajout de couches supplémentaires pour la localisation et le pilotage du véhicule. Ces couches supplémentaires sont compatibles avec les formats cartographiques courants. Des données sont générées actuellement pour constituer la signature routière, dont les véhicules seront dotés à compter de 2023. Ils seront alors équipés d’un panel initial de services. La signature routière sera ensuite étendue et actualisée en permanence grâce aux informations fournies en continu. S’il est prévu que les autres couches cartographiques déploient tout leur potentiel à partir des fonctions mains libres de niveau 2 et plus, elles présentent déjà des avantages aux niveaux inférieurs. « Plus les véhicules sont et seront nombreux à fournir des informations, plus la base de données pour la conduite automatisée et assistée sera importante et robuste », explique Mathias Pillin.

Une copie numérique de l’environnement du véhicule

VW ouvre la voie en Europe avec la Golf 8, un modèle qui enregistre des ventes importantes, et d’autres véhicules suivront. Le principe est le suivant : grâce aux capteurs d’environnement, la flotte de véhicules génère en roulant des informations sur les points de repère tels que panneaux de signalisation, glissières de sécurité, bordures de trottoir ou encore marquages au sol. Les véhicules envoient les données de manière totalement anonyme au Bosch Cloud, via le VW Cloud, en ne transmettant que les informations nécessaires aux couches cartographiques. La signature routière est ainsi créée dans le Bosch Cloud. Il s’agit d’une sorte de copie numérique de l’environnement réel.

La signature routière de Bosch permet une auto-localisation d’une grande précision : pour déterminer sa position, le véhicule compare en temps réel les informations fournies par ses capteurs d’environnement avec celles de la copie numérique. Cette comparaison permet aux voitures de se localiser au décimètre près dans la voie de circulation par rapport à la carte d’une grande précision. Le recours à des radars rend la localisation possible et efficace même dans des conditions météorologiques défavorables telles que brouillard, pluie et neige, dans lesquelles la détection de l’environnement par caméra s’avère limitée, voire impossible.

Comportement de conduite naturel des véhicules automatisés

La signature routière permet par ailleurs un guidage latéral et longitudinal plus confortable et sûr des véhicules automatisés. Elle contient en effet des informations sur les points de repère, mais aussi sur la géométrie de la route, son tracé, les panneaux de signalisation, les limitations de vitesse, et même sur le comportement de conduite typique des automobilistes à certains endroits. Comment un conducteur humain aborde-t-il un virage, quand freine-t-il avant une intersection, comment se comporte-t-il lorsqu’il s’apprête à changer de voie avant de tourner ? Le service fait appel pour ce faire à des données de mouvement telles que la vitesse, l’angle de braquage ou la vitesse de rotation des roues. La signature routière pourra à l’avenir mettre ces informations à la disposition des véhicules, et offrir ainsi une expérience de conduite la plus naturelle, confortable et sûre possible avec la conduite automatisée. Bosch et VW se rapprochent de cet objectif à chaque kilomètre parcouru.

https://www.bosch.fr/

https://www.volkswagen.fr/

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: