En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

Les processeurs AMD EPYC de troisième génération

Publication: 14 février

Partagez sur
 
Les instances Google Cloud C2D profitent des hautes performances des processeurs AMD EPYC™ de troisième génération pour les charges de travail HPC...
 

AMD annonce que les processeurs AMD EPYC™ propulseront les nouvelles machines virtuelles C2D de Google Cloud, pour proposer aux clients des niveaux de performance élevés et une puissance de calcul adaptée face aux scénarii HPC et dépendant de la mémoire dans des domaines tels que l’automatisation de la conception électronique (EDA) et la dynamique des fluides computationnelle (CFD). Cette annonce confirme l’élan des processeurs EPYC de troisième génération, marquant la création de la troisième famille d’instances Google Cloud propulsées par les processeurs EPYC de troisième génération, qui viennent ainsi rejoindre les instances T2D et N2D.

Les processeurs AMD EPYC et leur haute densité de cœurs, permettront aux VM C2D d’être les VM les plus larges au sein de la famille optimisée pour le calcul de Google Cloud. En outre, grâce à la performance des processeurs EPYC pour les charges de type calcul, Google Cloud a présenté les VM C2D qui peuvent offrir une performance jusqu’à 30 % supérieure pour des charges de travail ciblées, en comparaison à la précédente génération de VM EPYC à taille similaire.

L’utilisation des processeurs AMD EPYC pour des charges de travail HPC et de calcul continue de s’étendre alors que de plus en plus de fournisseurs Cloud, tels que Google Cloud, tirent profit de la gamme EPYC pour les charges de travail les plus exigeantes et les plus intenses. Cela s’ajoute aux capacités existantes d’EPYC pour les charges de travail HPC, puisque ces processeurs propulsent déjà 73 supercalculateurs figurant dans la dernière liste Top500 avec pas moins de 70 records mondiaux HPC2.

« Les processeurs AMD EPYC continuent de prouver leurs excellentes capacités pour les charges HPC et le calcul, qu’il s’agisse de simulation dans le développement pharmaceutique, d’explorer le cosmos ou de contribuer à la conception de solutions matérielles essentielles pour l’avenir de l’industrie », déclare Lynn Comp, corporate vice president, Cloud Business, AMD. « Les instances C2D de Google Cloud équipées des processeurs AMD EPYC permettront aux clients Google Cloud d’exécuter aisément certaines de leurs charges de travail les plus complexes et les plus intenses, les aidant à concevoir leurs produits ou à résoudre des problèmes complexes, plus rapidement. »

« Les clients Google Cloud désirent des instances à même de gérer des charges complexes qui dépendent des performances comme le HPC. Les VM propulsées par les processeurs AMD EPYC offrent la performance et les fonctionnalités dont ces clients ont besoin », déclare Nirav Mehta, director product management, Google Cloud. « Il s’agit de notre troisième famille de machines virtuelles propulsées par les processeurs AMD EPYC de troisième génération et nous sommes impatients de continuer à étoffer notre portefeuille EPYC. »

Pour en apprendre plus sur les nouvelles instances C2D vous pouvez vous rendre sur le blog Google Cloud, plateforme sur laquelle des clients tels que AirSharper et Clutch expliquent la manière dont les performances C2D ont amélioré les temps d’exécution, changé l’expérience des utilisateurs et réduit les coûts.

C2D est disponible dès à présent. D’autres régions seront ajoutées dans les mois à venir. L’instance est actuellement disponible dans les régions : US-central1 (Iowa), Asia-southeast1 (Singapour), US-east1 (South Carolina), US-east4 (North Virginia), Asia-east1 (Taïwan) et Europe-west4 (Pays Bas).

https://www.amd.com/

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: