En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

L’obsolescence des systèmes informatiques dans le secteur de l’énergie

Par Pouya Jam Jam, General Manager France et VP Alliances EMEA chez Powercloud

Publication: 19 novembre

Partagez sur
 
Au sein du secteur de l’énergie, l’ère des systèmes logiciels on premise touche à sa fin dans de nombreux domaines d’application...
 

Ceci revêt d’une urgence particulière car un bon nombre de systèmes informatiques des fournisseurs d’énergie sont devenus une « pile informatique » complexe. Le cloud doit jouer un rôle primordial dans cette modernisation et cette transformation du secteur de l’énergie.

Avec n’importe quels dispositifs d’ancienne génération tels qu’un smartphone pour lequel le fabricant ne propose plus de mises à jour du système d’exploitation, la sécurité en ressort amoindrie. Dans ce cas de figure, on peut alors se poser quelques questions concernant la sécurité des données et le temps qu’il nous reste avant de ne plus pouvoir télécharger les nouvelles applications. Dans le secteur de l’énergie, il en va de même pour les décideurs de tous les fournisseurs et sociétés du secteur qui se retrouvent aujourd’hui avec des systèmes informatiques legacy datant d’il y a quinze ou vingt ans et qui ne seront bientôt plus mis à jour par le fournisseur de logiciels. Il est donc grand temps d’agir pour le secteur qui doit générer, avec ce type de systèmes legacy, de nombreuses fonctions commerciales, ce qui n’est pas chose facile. Un système informatique modernisé devient donc indispensable à la croissance future de la clientèle et à la réussite économique.

Envisager le Cloud pour éliminer l’ancienne pile informatique

Concernant les systèmes informatiques, les « pionniers » mondiaux de l’énergie estiment que toute la « pile informatique », c’est-à-dire la « pile » statique de logiciels, matériels, données, télécommunications et centres de données existants, doit être démantelée pour la création de systèmes beaucoup plus adaptables.

Pourtant le cloud fait face à de nombreux préjugés alors que ses avantages par rapport aux solutions sur site statiques sont évidents : un investissement inférieur, une disponibilité plus rapide ou encore des contrats à terme plus flexibles parmi tant d’autres bénéfices. De plus, les solutions cloud peuvent être adaptées beaucoup plus rapidement et étendues avec des options supplémentaires si, par exemple, de nouveaux modèles commerciaux l’exigent ou si les exigences du marché évoluent.

Cette flexibilité doit être une condition sinequanone pour les entreprises et fournisseurs du secteur de l’énergie, qui lui, est en perpétuel mouvement. De plus, l’ouverture du marché a accéléré la concurrence, on peut voir désormais émerger de nouveaux produits et services révolutionnant l’époque où les entreprises de services publics ne proposaient que de l’électricité et du gaz. Aujourd’hui, la vente croisée et la vente incitative sont utilisées pour proposer des systèmes photovoltaïques ou des contrats de téléphonie mobile. Par exemple, la chaîne de valeur initiale du secteur de l’énergie a commencé sa profonde transformation permettant de créer de nouveaux business models et cassant ainsi l’effet silo de cette chaîne. Les solutions apportées par les nouvelles technologies favorisent ce changement car elles permettent la numérisation de cette chaîne, la dématérialisation de ses atouts afin d’offrir de nouveaux services à valeur ajoutée aux clients.

Un contexte différent pour l’avenir avec des conditions décisives

Quelle est la signification alors pour les systèmes de gestion d’entreprise ? PwC a défini dans une étude de marché intitulée « Les systèmes ERP dans l’industrie de l’énergie » toute une série d’exigences auxquelles les nouveaux systèmes doivent répondre. Cette étude démontre notamment la création de produits spécifiques par client et la structuration de prix flexibles, ainsi que l’importance des processus informatiques évolutifs et automatisables mais aussi de la facturation en temps réel.

Par conséquent, les processus sont automatisés grâce aux avantages du cloud, avec des mises à jour qui augmentent l’agilité face aux évolutions des exigences réglementaires par exemple. La production de nouveaux produits avec des logiciels basés sur le cloud permet en quelques clics de concevoir automatiquement un produit facturable et de le publier ad hoc sur le marché. En outre, toute offre non marchande allant bien au-delà de l’offre classique électricité-gaz peut être définie sans l’ajout de développeurs ou de configurations complexes. De plus, l’architecture ouverte que permet le cloud aide au traitement et à la réalisation de ces contrats.

Le cloud accélère la modernisation des systèmes informatiques

Avant le cloud, nombreux sont ceux qui ont constaté que la modernisation de leurs systèmes informatiques a toujours pris beaucoup de temps par le passé. Une autre grande différence entre le cloud et les systèmes legacy est la vitesse du temps d’implémentation des nouvelles solutions. Celles-ci sont mises en œuvre dans un processus d’excellence opérationnelle avec des modules d’intégration définis. Avec le cloud, les solutions sont prêtes en quelques semaines selon la situation initiale et sont évolutives à tout moment. En faisant cela, la solution n’est pas compromise, la stabilité, rapidité et le rapport coût-efficacité restent au meilleur niveau.

https://power.cloud/

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: