En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Stratasys collabore avec Lockheed Martin

Publication: 1er avril

Partagez sur
 
Objectif : la qualification d’un matériau destiné à des pièces d’utilisation finale dans les domaines spatial et aéronautique...
 

Un rapport rendu public par la Metropolitan State University de Denver fournit des données permettant la qualification du matériau Antero® 840CN03 pour la fabrication additive de pièces d’utilisation finale nécessitant une résistance thermique et chimique élevée et des propriétés ESD.

Stratasys, un leader des solutions d’impression 3D polymère, a annoncé aujourd’hui qu’il mettait à la disposition du public des données de référence pour la qualification du filament Antero 840CN03, en collaboration avec Lockheed Martin et la Metropolitan State University de Denver. La publication de ces données de qualification permet aux acteurs de l’industrie d’utiliser ce matériau pour des pièces aérospatiales réalisées par fabrication additive, telles que celles du vaisseau spatial Orion, sur des imprimantes 3D de production Stratasys.

« Nous voulons démontrer un nouveau modèle de collaboration entre l’industrie, les fabricants et le monde universitaire pour recueillir et diffuser des données sur la qualification de matériaux afin d’accélérer l’adoption de la fabrication additive dans l’industrie aérospatiale. », a déclaré Foster Ferguson, directeur de l’aérospatiale chez Stratasys,

Conçu pour répondre aux exigences du domaine spatial, l’Antero 840CN03 est un matériau composite thermoplastique ESD haute performance mélangé et fonctionnalisé à base de PEKK, développé spécifiquement pour les imprimantes 3D Stratasys FDM® de production. Il satisfait les besoins de la NASA en matière de performances ESD et de dégazage, tout en dépassant les caractéristiques FST (flamme, fumée et toxicité) requises pour les applications aéronautiques.

Au cours de cette première phase de qualification, des données de référence ont été recueillies en imprimant plus de 280 échantillons en Antero 840CN03 sur des imprimantes 3D Stratasys Fortus® F900® chez Lockheed Martin à Littleton, dans le Colorado, et chez Stratasys Direct Manufacturing à Belton, dans le Texas. Les échantillons ont ensuite été testés pour déterminer leurs propriétés en matière de résistance à la traction, un paramètre mécanique essentiel pour la conception. Les données recueillies ont confirmé les hautes performances du matériau Antero ainsi que les propriétés mécaniques constantes qui avaient déjà été démontrées dans des études universitaires. Les futures phases de tests s’étendront à d’autres paramètres intéressants, et fourniront aux ingénieurs de conception des données supplémentaires permettant d’élargir l’utilisation d’Antero à d’autres types de pièces et d’environnements.

« Nous recherchons en permanence des moyens de stimuler l’innovation dans le domaine de la qualification des matériaux utilisés dans l’aéronautique. La fabrication additive est essentielle dans cet effort », a déclaré Cris Robertson, directeur associé de la fabrication avancée chez Lockheed Martin Space. « Grâce à notre collaboration avec Stratasys et la MSU de Denver, nous avons recueilli les données nécessaires à la qualification d’Antero 840CN03 pour la fabrication de pièces de vol. Nous sommes désormais en mesure d’étendre notre utilisation du matériau au-delà de nos applications initiales sur le vaisseau Orion. »

La MSU de Denver éduque et forme les professionnels de demain en utilisant la fabrication additive et soustractive qui permet de réduire les coûts tout en améliorant les possibilités d’application.

« Ce genre de collaboration dans le domaine de la recherche et développement avec des entreprises leaders comme Stratasys et Lockheed Martin nous permettent de préparer nos étudiants à aider leurs futurs employeurs de l’aérospatiale à adopter les dernières technologies du secteur », a déclaré Mark Yoss, directeur de l’Advanced Manufacturing Sciences Institute à la MSU de Denver. « En publiant les données de qualification de ce matériau, nous pouvons contribuer aux efforts de l’industrie aérospatiale pour établir davantage de normes dans le domaine de la fabrication additive. »

Stratasys et Lockheed Martin s’étaient précédemment associées pour recueillir et publier des données sur les caractéristiques de plusieurs matériaux. Plus récemment, en 2018, en tant que membres d’America Makes, les entreprises ont publié des données de tolérances sur la résine SABIC ULTEM™ 9085 utilisée avec une imprimante 3D Stratasys Fortus 900mc. En continuant à rendre publiques des données de qualification de matériaux, les entreprises espèrent encourager une plus large adoption de la fabrication additive dans les applications et les cas d’utilisation du secteur de l’aérospatiale.

« Grâce à notre collaboration avec Lockheed Martin et la MSU de Denver, nous espérons renforcer la confiance dans nos matériaux préférés, démontrer la reproductibilité de l’imprimante 3D F900 et fournir une documentation de processus compatible avec les spécifications de qualification applicables aux pièces de vol. », a déclaré Ferguson.

Fruit de cette collaboration avec la Metropolitan State University de Denver, le rapport de données est mis dans son intégralité à la disposition du public ici. D’autres tests destinés à la caractérisation complète de ce matériau seront effectués dans le cadre de phases ultérieures.

Les équipes de Stratasys et de Lockheed Martin seront toutes deux présentes au Space Symposium de cette année à Colorado Springs, Colorado.

https://www.stratasys.com/

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: