En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Un nouveau supercalculateur à Grenoble avec HPE et NVIDIA

Publication: 30 mai

Partagez sur
 
Le supercalculateur Champollion de Grenoble, construit en collaboration avec NVIDIA, permettra de créer des simulations et d’entraîner des modèles d’IA à grande échelle pour des utilisateurs du monde entier dans les domaines de la science et de l’industrie...
 

En référence à l’égyptologue français qui a déchiffré la pierre de Rosette il y a 150 ans, Hewlett Packard Enterprise a mis en route aujourd’hui un outil destiné à résoudre les problèmes les plus épineux de ses clients.

Le superordinateur d’IA Champollion tient son nom de Jean-François Champollion (1790-1832), qui a décodé les hiéroglyphes, ouvrant la voie à l’étude de la culture de l’Égypte ancienne. Comme Champollion, le méga-système s’installe à Grenoble, en France, pour mettre au jour des modèles dans des ensembles volumineux de données, au sein du Centre d’Excellence de HPE.

Les travaux comprendront le développement et la formation de modèles d’IA, ainsi que des simulations avancées pour les utilisateurs des secteurs scientifique et industriel.

Parmi la communauté mondiale des utilisateurs du système, les chercheurs du programme français AI for Humanity utiliseront Champollion pour faire progresser les industries et stimuler la croissance économique grâce à l’apprentissage automatique.

L’intérieur d’un supercalculateur d’IA

Basé sur un cluster de 20 systèmes HPE Apollo 6500 GEN10 Plus, Champollion aidera les clients de HPE à explorer de nouvelles opportunités grâce au calcul accéléré.

Il est alimenté en partie par 160 GPU NVIDIA A100 Tensor Core, qui fournissent 100 pétaflops de performances de pointe en IA pour le cluster. Ils sont reliés par le réseau NVIDIA Quantum InfiniBand à haut débit et à faible latence, qui permet le calcul en réseau.

Le système peut accéder au NGC, le catalogue en ligne de NVIDIA pour les logiciels de HPC et d’IA, y compris des outils comme NVIDIA Triton Inference Server qui orchestre les déploiements d’IA, et des frameworks d’application comme NVIDIA Clara pour la santé.

Les utilisateurs peuvent tester et évaluer leurs propres charges de travail sur Champollion pour accélérer la mise en production de leurs travaux. C’est l’outil idéal pour Grenoble, qui abrite un dense cluster de centres de recherche pour les entreprises des secteurs de l’énergie, de la médecine et de la haute technologie.

De puissantes possibilités

Le système pourrait aider à trouver des modèles moléculaires pour un nouveau médicament ou une nouvelle thérapie plus efficace. Il pourrait construire un jumeau numérique pour explorer des moyens plus efficaces d’acheminer la logistique dans un entrepôt ou une usine.

Les possibilités sont aussi variées que le nombre d’industries et de domaines de recherche qui exploitent la puissance du calcul haute performance.

Il est donc logique que Champollion fasse ses débuts à l’occasion de l’ISC, le plus grand rassemblement européen de développeurs HPC.

A ne pas rater, NVIDIA à ISC Hambourg (et retransmis en ligne) : « Supercomputing : The Key to Unlocking the Next Level of Digital Twins ».

Rev Lebaredian, qui dirige NVIDIA Omniverse et la technologie de simulation chez NVIDIA, ainsi que Michele Melchiorre, senior vice président de BMW Group, montreront comment les supercalculateurs peuvent débloquer un nouveau niveau d’opportunités avec les jumeaux numériques.

https://www.hpe.com/

https://www.nvidia.com/

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: