En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Fin de l’abondance ou opportunité de mieux négocier le virage digital ?

Par Virgile Delécolle, Directeur Solutions pour l’Europe du Sud chez Apptio

Publication: 12 octobre

Partagez sur
 
Pénurie à grande échelle (des talents, matières premières, composants et produits), inflation, récession imminente et “fin de l’abondance” annoncée à l’unanimité par les gouvernements français et européens … les temps s’annoncent durs et les exercices d’assainissement budgétaire sont à l’ordre du jour dans toutes les entreprises...
 

Loin de noircir le tableau, Virgile Delécolle perçoit une opportunité de rationalisation et la fin bienvenue d’une abondance informatique anarchique.

Les défis actuels n’ébranlent pas la foi dans la transformation numérique, mais imposent une rationalisation des investissements : Malgré le climat économique, les analystes ne prévoient qu’un bref fléchissement de la croissance des dépenses informatiques. Selon Gartner, le taux global de croissance des dépenses informatiques passera de 10 % en 2021 à 2 %-3 % en 2022, avec une prévision de croissance annuelle de 6 %-7 % en 2024-2027. Bien qu’il s’agisse d’une réduction de la croissance, cela suggère que les entreprises ne réévaluent pas fondamentalement leur engagement envers la transformation numérique. Elles cherchent plutôt à replanifier et à repenser les investissements technologiques pour leur permettre de respecter leurs engagements en matière de transformation numérique.

De nombreuses organisations cherchent à améliorer leur efficacité économique de base en réduisant les coûts de Run et en utilisant ces économies pour réduire les dépenses globales. Virgile Delécolle observe : « Les DSI avec lesquels je m’entretiens réorientent les économies réalisées dans la partie Run de leurs opérations pour investir dans la transformation numérique. Ils considèrent que la croissance du chiffre d’affaires liée à la transformation numérique l’emporte sur les avantages de la réduction des dépenses globales.. Pour moi, ceux qui résisteront le mieux à cette crise sont ceux, comme en 2008 , qui auront les outils pour protéger et optimiser leurs investissements informatiques »

“Krisis” : révélateur & moteur de remise en question et de prise de décision Selon l’origine grecque du mot “Krisis” on peut considérer qu’une crise advient pour permettre une décision, un changement. Krisis vient du verbe grec krinein qui veut dire « juger », avec l’idée de faire le tri. Une période de crise peut donc être interprétée comme un moment décisif où un tri nécessaire est fait.

Apptio a été fondé pendant la crise économique mondiale de 2008 pour aider les clients à replanifier et à recentrer leurs budgets technologiques. Aujourd’hui, 15 ans plus tard, l’histoire semble se répéter et se durcir avec de multiples facteurs perturbant l’économie mondiale simultanément (choc gazier, pandémie, guerre en Ukraine et hausse record du taux d’intérêt de la Fed).

Virgile Delécolle est lucide et rejoint l’analyse du fondateur d’Apptio Sunny Gutpa « Chez Apptio nous ne nions pas la gravité de la situation, mais nous la tempérons avec une vision pragmatique déjà appliquée en 2008. Oui, c’est une période difficile. Mais c’est aussi une opportunité. De nombreux chefs d’entreprise sont en position défensive et réduisent leurs investissements, mais il est temps de redoubler d’efforts et d’investir dans les bons secteurs pour dépasser la concurrence et rester compétitif. » Bien sûr, pour ce faire, les entreprises ont besoin de données et d’analyses pour réorienter les ressources afin de faire les bons choix et d’arbitrer entre leurs dépenses.

Le contexte actuel pousse les entreprises vers un exercice d’assainissement et de transparence qui sera bénéfique sur le long terme : les DSIs vont chercher à obtenir une visibilité complète de leurs investissements technologiques pour la planification, la facturation, le benchmarking et l’optimisation des actifs, des fournisseurs, des clouds et de la main-d’œuvre. Virgile Delécolle poursuit : « Tout comme je vois en cette crise un moteur et un accélérateur de changement positif, nos clients voient nos solutions comme des révélateurs et des moteurs de prise de décision financière »

« Il est temps pour les DSIs de prendre les commandes. Il est temps de recentrer, replanifier et repenser les investissements informatiques. Réduire les coûts aux bons endroits et préserver l’innovation »

Les DSIs ne peuvent contrôler ni l’inflation, ni les problèmes de chaînes d’approvisionnement engorgées. Ils ont cependant les cartes en main pour s’outiller et accroître la visibilité qu’ils ont sur leurs dépenses informatiques. Dans le contexte macroéconomique actuel plus que jamais, les entreprises ont besoin d’une visibilité granulaire de leurs dépenses informatiques par fournisseur, par projets, besoin de comparer les coûts de Run versus les coûts de Build et les dépenses informatiques de chaque équipe pour identifier celles qui peuvent être réduites ou éliminées et protéger les investissements qui apportent le plus de valeur.

Les clients d’Apptio peuvent réduire les coûts du cloud de 25% en quelques jours, réduire les dépenses des fournisseurs et des SaaS de 10%, et modifier la consommation globale de 3 à 5%. Ils peuvent également analyser et faire des simulations de différents scénarios de planification jusqu’à 75 % plus rapidement, ce qui permet de réagir rapidement aux conditions changeantes du marché.

Le contexte économique renvoie une fois de plus les directions informatiques au cœur de la stratégie d’entreprise et de la prise de décision alors que des facteurs macroéconomiques bousculent le statu quo, il est essentiel de prendre des décisions éclairées et d’avoir une vision limpide des dépenses informatiques pour faire les bons choix.

https://www.apptio.com/

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: