En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

L’innovation spatiale : collaboration entre l’ESTACA et Venture Orbital Systems

Publication: 21 avril

Partagez sur
 
Référence dans la formation d’ingénieurs du secteur spatial, l’ESTACA collabore avec de grands groupes ou de plus petites entreprises, innovateurs du secteur...
 

Des liens privilégiés se sont récemment noués avec Venture Orbital Systems (VOS), start-up qui ambitionne de répondre aux nouveaux besoins du marché en créant Zephyr, un nano-lanceur. La rencontre nouée autour d’un projet étudiant a conduit à une collaboration multiforme qui inclut l’encadrement de projets académiques, des stages et des recrutements.

Le projet étudiant « Aurora Liquide Engine », point de départ d’une collaboration multiforme

En 2019, le projet Aurora Liquide Engine, développé au sein de l’association ESO (ESTACA Space Odyssey) et réalisé en collaboration avec ArianeGroup, retient l’attention de Venture Orbital Systems. Cette start-up spécialisée dans le domaine des nano-satellites s’investit alors aux côtés d’ESO afin de développer le premier moteur spatial créé à partir de l’impression 3D métallique. Ce nouveau procédé de fabrication permet de répondre aux besoins des satellites en améliorant les coûts et en gagnant en masse sur le moteur final. C’est à l’aide de cette technologie que Venture Orbital Systems développe le moteur de son nano-lanceur Zephyr destiné à envoyer en orbite des nano-satellites, notamment utilisés en météorologie, environnement et observation.

En 2020, les liens créés entre Venture Orbital Systems et l’association ESO débouchent sur une collaboration de plus grande envergure avec l’ESTACA. Aujourd’hui des ingénieurs de la start-up encadrent des projets académiques des étudiants ingénieurs de 4e et 5e année en filière spatiale. La start-up accueille également des élèves de l’ESTACA en stage de fin d’études. Ainsi, cet été, au moins deux étudiants auront la possibilité d’effectuer leur stage au sein de Venture Orbital Systems avec des possibilités d’embauche à la clef.

L’ESTACA au cœur de la stratégie de recrutement de Venture Orbital Systems

Grâce au travail effectué en commun autour du projet Aurora Liquide Engine ainsi qu’à l’excellence académique de l’ESTACA, l’équipe de Venture Orbital Systems est aujourd’hui composée à plus de la moitié d’alumni de l’Ecole. Ces alumni sont en poste dans les équipes d’architecture, d’avionique, de propulsion ainsi qu’à des postes de responsabilité comme Chief Technical Officer ou en charge de filiales de VOS. Certains employés de VOS et alumni de l’ESTACA continuent par ailleurs d’être actifs au sein d’associations étudiantes, en leur nom propre.

La start up est en pleine expansion et prévoit l’embauche d’une centaine de personnes d’ici 2024. Les ingénieurs ESTACA sont toujours des profils privilégiés car selon Stanislas Maximin, co-fondateur de Venture Orbital Systems : « Si Venture Orbital Systems peut avancer comme nous le faisons, c’est parce que l’ESTACA assure une formation professionnelle de qualité et tournée vers l’industrie ».

Les jeunes filles diplômées ESTACA sont particulièrement recherchées car Venture Orbital Systems souhaite féminiser ses équipes à l’image de Clémence Cambourian, diplômée 2020, qui officie en tant que Responsable Ventes, Opérations et Stratégie, depuis sa diplomation.

https://www.estaca.fr/

https://www.venture-orbital.com/

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: