En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Techniques

Nouveau module congatec avec i.MX 8M Plus

Publication: 2 novembre

Partagez sur
 
Congatec célèbre le 15e anniversaire des Computer-on-Modules Qseven avec l’introduction du conga-QMX8-Plus, un tout nouveau module Qseven basé sur le processeur d’application NXP i.MX 8M Plus...
 

Cette nouvelle génération de processeurs est la mise à niveau parfaite pour toutes les applications Qseven basées sur NXP i.MX 6 qui fonctionnent sur le terrain depuis de nombreuses années. Elle apporte à ces applications des capacités modernes d’apprentissage automatique et d’IA, ainsi que la prise en charge du TSN pour l’Ethernet en temps réel, et prolongera leur durée de vie de 10 à 15 ans supplémentaires, optimisant ainsi le retour sur investissement de ces systèmes.

Le puissant nouveau module Qseven est basé sur le processeur d’application i.MX 8M Plus doté d’un quadricoeur ARM Cortex-A53 à 1,8 GHz et d’une unité de traitement neuronal (NPU) intégrée supplémentaire pouvant atteindre 2,3 TOPS. Premier processeur i.MX doté d’un accélérateur d’apprentissage automatique, le i.MX 8M Plus offre des performances nettement supérieures pour l’inférence d’apprentissage profond et l’intelligence artificielle en périphérie. Avec une consommation ultrafaible de seulement 3 watts, le nouveau module conga- QMX8-Plus offre une augmentation des performances de plus de 150 %, soutenue par l’architecture 64 bits et la mémoire LPDDR4 embarquée pouvant atteindre 6 Go. Les performances ARM à haute efficacité énergétique, les capacités d’apprentissage automatique et l’Ethernet avec prise en charge TSN permettent d’obtenir des systèmes IIoT embarqués et connectés encore plus puissants et plus intelligents à la périphérie. Les marchés verticaux pour ces modules à faible consommation vont des contrôles industriels, de la robotique intelligente et de l’automatisation des usines aux soins médicaux et au commerce de détail, et des transports et de l’agriculture intelligente aux villes et bâtiments intelligents.

"Depuis que nous avons présenté le premier module Qseven basé sur le processeur NXP i.MX 6, la technologie Arm s’est imposée comme une architecture largement acceptée pour la technologie Computer-on-Module. Le nouveau processeur NXP i.MX 8M Plus nous permet maintenant d’offrir des améliorations massives pour les appareils périphériques basés sur Qseven, non seulement en termes de performances de calcul, mais aussi en ce qui concerne les nouvelles capacités de mise en réseau, de vision et d’intelligence artificielle", explique Martin Danzer, directeur des produits chez congatec qui poursuit en soulignant les avantages majeurs : " Le nouveau module est donc parfait pour les projets Qseven qui souhaitent répondre aux nouvelles exigences du marché de l’embarqué, en exploitant les nouvelles fonctionnalités d’inférence d’apprentissage profond, d’analyse de maintenance prédictive et de reconnaissance d’objets. Mais il représente également une solution parfaite pour mettre à niveau les conceptions i.MX 6 existantes."

"Le nouveau module Qseven basé sur ARM Cortex de congatec souligne l’importance de la spécification Qseven, qui est le leader mondial en termes de modules de fournisseurs et de contributions de la communauté", explique Ansgar Hein, président du SGET. Le plus haut représentant de la spécification indépendante des fabricants est également confiant dans l’avenir : "Nous célébrons cette année le 15e anniversaire de Qseven. Avec cette nouvelle génération de modules offrant une disponibilité à long terme d’au moins 10 ans, je suis plus que confiant que nous serons également là pour célébrer le 25e anniversaire."

Améliorations apportées par le processeur i.MX 8M Plus

Les applications actuelles et nouvelles peuvent désormais bénéficier d’un silicium fabriqué en 14 nm et tirer parti d’une consommation d’énergie minimale de 3 watts, d’une prise en charge 64 bits au lieu de 32 bits et d’une mémoire LPDDR4 pouvant atteindre 6 Go avec prise en charge ECC en ligne au lieu de 4 Go seulement. Les autres nouveautés sont : le cryptage AES pour la cybersécurité, le processeur de signal d’image (ISP) pour le traitement parallèle en temps réel d’images haute résolution, y compris le décodage/codage H265, un DSP de haute qualité qui permet des applications de reconnaissance vocale, et le NPU qui ajoute 2,3 TOPS de puissance de calcul dédiée à l’IA pour l’inférence d’apprentissage automatique et profond. Le Cortex-M7 intégré assure en outre le contrôle en temps réel avec un port Ethernet compatible TSN et peut également être utilisé comme unité à sécurité intégrée. Outre un module de cryptage (CAAM) pour le cryptage ECC et RSA accéléré par le matériel, l’ARM TrustZone intègre également le contrôleur de domaine de ressources (RDC) pour l’exécution isolée de logiciels critiques, ainsi qu’un mode de démarrage sécurisé High Assurance Boot pour empêcher l’exécution de logiciels non autorisés pendant le démarrage.

Les caractéristiques des nouveaux modules Qseven en détail

Les nouveaux modules Qseven conga-QMX8-Plus sont équipés de processeurs NXP i.MX 8M Plus quadricoeur ARM Cortex A53 à 1,8 GHz pour les plages de températures industrielles (0°C à +60°C) ou de variantes à 1,6 GHz pour les plages de températures étendues (-40°C à +85°C). Les modules peuvent contrôler jusqu’à trois écrans indépendants, connectés via des interfaces natives HDMI 2.0a, LVDS 2x24bit et MIPI-DSI, et offrent un décodage et un codage vidéo accélérés par le matériel, y compris H.265, de sorte que les flux de caméras haute résolution fournis par deux interfaces MIPI-CSI intégrées peuvent être envoyés directement sur le réseau. Pour le stockage de données à bord, les modules offrent jusqu’à 128 Go d’eMMC 5.1, qui peut également fonctionner en mode sécurisé pSLC, ainsi qu’un connecteur μSD intégré. Les interfaces périphériques comprennent 1x PCIe Gen 3, 1x USB 3.0, 3x USB 2.0, 4x UART ainsi que 1x CAN FD et 14x GPIO. Pour la mise en réseau en temps réel, le module offre 1 Gbit avec support TSN. Deux I2S pour le son complètent l’ensemble des fonctionnalités. Les systèmes d’exploitation pris en charge sont Linux, Yocto et Android.

https://www.congatec.com/

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: