En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

Stratasys fait avancer sa stratégie de fabrication additive à pas de géant

Publication: 29 avril

Partagez sur
 
L’impression 3D de pièces finales creuse à nouveau l’écart avec la fabrication traditionnelle en termes de vitesse, de polyvalence et de rentabilité. Trois nouvelles imprimantes 3D incorporent les technologies FDM, P3 et SAF...
 

Stratasys, un leader des solutions d’impression 3D polymères, a lancé aujourd’hui trois nouvelles imprimantes 3D qui, ensemble, répondent aux besoins de pièces finales en 3D, un marché d’oppportunités de plusieurs milliards de dollars. Les systèmes visent à accélérer collectivement le passage à la fabrication additive pour les applications de production de faible à moyen volume mal desservies par les méthodes de fabrication traditionnelles.

« Nous accélérons de plus en plus rapidement l’ère de la fabrication additive 2.0, dans laquelle nous voyons les leaders mondiaux du secteur manufacturier miser sur la flexibilité de l’impression 3D pour aller bien au-delà des simples applications de prototypage et l’utiliser dans l’ensemble de la chaîne de valeur de fabrication », a déclaré le PDG de Stratasys, le Dr Yoav Zeif. « Les perturbations que nous constatons aujourd’hui du côté de l’offre et de la demande des chaînes d’approvisionnement mondiales sont un signe clair que le statu quo ne fonctionne pas. La fabrication additive donne aux entreprises l’entière liberté de décider quand, où et comment produire les pièces. C’est pourquoi nous nous engageons à être le fournisseur complet de solutions d’impression 3D polymère pour notre clientèle de classe internationale. »

L’année dernière, Stratasys a augmenté de plus de 25 % son chiffre d’affaires dans le domaine des applications manufacturières. À l’avenir, avec un portefeuille complet et intégré de solutions matérielles et logicielles, mais aussi de matériaux et de services d’impression 3D, Stratasys estime que l’augmentation de ses revenus dans le secteur manufacturier dépassera celui des autres segments, à raison d’une croissance annuelle de plus de 20 % dès 2022.

Stratasys Origin One apporte l’impression 3D à l’échelle de la production pour des pièces détaillées et complexes

Illustrant la capacité de Stratasys à exécuter rapidement l’intégration de son acquisition d’Origin, la société a présenté aujourd’hui l’imprimante 3D Stratasys Origin® One, conçue pour les applications de fabrication de pièces finales. La nouvelle imprimante 3D utilise la technologie propriétaire P3™ et une architecture logicielle pour produire des pièces en volume dans une large gamme de matériaux tiers ouverts et certifiés avec une précision, des détails, une finition, une reproductibilité et un temps de fabrication de premier ordre. Cette technologie combinée aux mises à niveau matérielles a permis à Stratasys d’optimiser pratiquement tous les aspects du système dans la nouvelle version du produit afin d’améliorer la fiabilité et les performances. Grâce à la connectivité au cloud, les clients pourront recevoir de nouvelles améliorations des fonctionnalités.

« Nous nous sommes concentrés sur le respect des critères de précision et de reproductibilité rigoureux pour les connecteurs imprimés en 3D qui nécessitent une précision d’un micron à deux chiffres », a déclaré Mark Savage, dirigeant du centre d’excellence mondial pour la fabrication additive chez TE Connectivity, un leader mondial dans le secteur des connecteurs et des capteurs et client de longue date de Stratasys et d’Origin. « Stratasys et Origin ont été d’excellents partenaires pour nous aider à atteindre ces objectifs et démontrer les possibilités d’utilisation de la fabrication additive à l’échelle de dizaines de milliers de pièces. Aujourd’hui, nous pouvons voir comment le système, le logiciel et les matériaux de Stratasys s’associent à la perfection pour faire de l’impression à l’échelle de production une réalité pour nous. Nous pensons que cela contribue à faire de TE Connectivity un partenaire plus agile et plus rentable pour de nombreux équipementiers leaders mondiaux dans des secteurs allant de l’automobile à l’aérospatiale en passant par les appareils électroménagers alors que nous travaillons à bâtir un avenir plus connecté. »

Les estimations internes de Stratasys suggèrent une perspective de marché de 3,7 milliards de dollars d’ici 2025 pour les segments axés sur la production adaptés à l’Origin One, y compris les applications automobiles, de biens de consommation, médicales, dentaires et d’outillage. Stratasys prévoit de commencer à prendre les commandes de l’imprimante, du post-traitement et des logiciels associés via son réseau mondial à partir de mai.

La technologie SAF™ alimente la nouvelle imprimante 3D H350 pour l’échelle de production

Stratasys a également présenté aujourd’hui la Stratasys H350™, première imprimante 3D de la nouvelle plate-forme de production H Series™ de Stratasys. Utilisant la technologie SAF™, la nouvelle H350 offre un débit de niveau production pour les pièces d’utilisation finale. Conçue pour offrir aux fabricants une excellente reproductibilité, un coût par pièce compétitif et prédictible, et capable d’assurer un contrôle complet de la production de milliers de pièces, elle comporte elle-même environ une douzaine de pièces imprimées en 3D par technologie SAF.

L’imprimante H350 fait l’objet de tests bêta depuis début 2021 avec des bureaux d’études et des fabricants sous contrat en Europe, en Israël et aux États-Unis, y compris Stratasys Direct Manufacturing, qui vend désormais des pièces à la demande en utilisant ce système. Il est prévu qu’elle soit mise à la disposition d’un plus large éventail de clients dès le troisième trimestre de cette année. Ses applications incluent des pièces finales telles que les couvercles, les connecteurs, les charnières, les supports de câbles, les boîtiers électroniques et les gaines.

« Nous avons des projets ambitieux pour développer nos activités et nous pensons que l’ajout d’une Stratasys H350 peut être un élément clé de cette croissance », a déclaré Philipp Goetz, propriétaire de Goetz Maschinenbau, un bureau d’études basé en Allemagne. « Nous avons pu satisfaire aussi bien des commandes pour des pièces de grandes dimensions que pour des centaines de pièces plus petites. Nous avons été impressionnés par les performances du système et de la technologie SAF, qui nous ont permis de fabriquer des pièces d’une grande reproductibilité sur l’ensemble du volume de fabrication. Le système a également fait preuve d’une remarquable fiabilité. »

Stratasys utilise des matériaux tiers certifiés pour les systèmes H Series. Le matériau initial est Stratasys High Yield PA11, un plastique biosourcé fabriqué à partir d’huile de ricin durable.

Fabriquer de grandes pièces n’a jamais été aussi simple qu’avec l’imprimante 3D F770 FDM®

Le troisième nouveau système annoncé aujourd’hui, l’imprimante 3D Stratasys F770™, s’appuie sur la réputation de Stratasys en matière de reproductibilité et de fiabilité grâce à la technologie FDM de qualité industrielle. Idéale pour les grandes pièces, cette toute nouvelle imprimante 3D FDM dispose de la plus longue chambre de fabrication entièrement chauffée du marché et d’un volume de fabrication généreux de plus de 0.36 mètres cube.

Le nouveau système, coûtant moins de 100 000 $, est conçu pour le prototypage, les gabarits et les fixations, et les applications d’outillage nécessitant des thermoplastiques standards. Le matériau de support soluble simplifie le post-traitement, tandis que le logiciel GrabCAD Print™ rationalise le flux de travail ; la connectivité d’entreprise est activée via la norme MTConnect et le SDK GrabCAD.

Le fabricant de produits haut de gamme Sub-Zero Group Inc, dont le siège est à Madison, dans le Wisconsin, a été un client testeur de la F770. Doug Steindl, superviseur du laboratoire de développement de l’entreprise, a déclaré que l’imprimante leur permet de fabriquer de plus grandes pièces en interne, ce qui se traduit par des économies de 30 à 40 %. « Cela nous permet d’accélérer nos mises sur le marché à tous les niveaux », a-t-il déclaré. « Notre laboratoire d’impression 3D doit fabriquer de nouveaux produits toutes les six semaines. L’idéal est de pouvoir effectuer les changements nécessaires dans les plus brefs délais et le moyen d’y parvenir est de réaliser le plus de tâches possible en interne. La F770 répond à ce besoin. »

Un événement en direct, avec rediffusion disponible, aura lieu le mercredi 28 avril pour fournir plus d’informations sur les trois imprimantes 3D et technologies.

https://www.stratasys.com/

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: