En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Enquête européenne Industrie 4.0

Publication: 31 mars

Partagez sur
 
La plupart des entreprises sont encore dans les starting blocks...
 

Bien qu’elle ait été à la mode au cours des dernières décennies, l’implémentation de l’industrie 4.0 n’en est encore qu’à ses débuts dans les entreprises européennes. Moins d’un quart d’entre elles (23 %) ont commencé la transformation numérique de leur production et plus de la moitié n’ont même pas commencé à élaborer une stratégie ou une feuille de route "Industrie 4.0". C’est le résultat d’une enquête menée auprès de 1 452 décideurs d’entreprise dans dix pays européens par l’institut d’études de marché YouGov pour le compte de l’Institut de recherche Handelsblatt et de TeamViewer.

Pour la plupart des décideurs interrogés, le concept d’industrie 4.0 décrit une approche multidimensionnelle de la numérisation de leur entreprise. Pour les trois quarts d’entre eux, cela comprend l’utilisation de la technologie et des données pour numériser le processus de production en mettant l’accent sur les machines, mais aussi l’utilisation de la réalité augmentée (AR) et de l’intelligence artificielle (IA) pour soutenir les processus manuels des employés grâce au numérique. Plus de 70 % ont déclaré que cette transformation se traduira par de meilleures conditions de travail, davantage de sécurité sur le lieu de travail et une culture d’entreprise complètement différente.

Selon l’enquête, les technologies et les mégatendances les plus importantes qui conduiront la numérisation de la production de leurs entreprises à l’avenir sont la cybersécurité (27%), les plateformes numériques (25%), l’Internet des objets (25%) et les services de cloud (24%). En revanche, les Chatbots (12 %) et Blockchain (12 %) devraient jouer un rôle mineur.

La plupart des décideurs interrogés associent l’utilisation de technologies innovantes dans la production à une augmentation de l’efficacité (82%). Les autres avantages attendus sont l’amélioration de la qualité et du niveau de service (81%), la réduction des coûts (81%) et l’amélioration de la sécurité comme la santé et la sécurité des employés, la sécurité des bâtiments et la sécurité de l’information (80%).

A l’inverse, le temps et le coût que cela implique (32%) constituent actuellement le principal problème pour la numérisation de la production de leur entreprise. Les préoccupations relatives à la sécurité informatique (28%) et à la sécurité des données (25%) jouent un rôle important, de même que l’incompatibilité entre les machines existantes et les nouvelles technologies (26%). D’autre part, seules quelques entreprises considèrent le manque de personnel (16%), le manque d’acceptation des employés (16%) ou l’absence de priorité au sein de la direction (15%) comme les principaux obstacles à la transformation numérique de la production.

Un potentiel énorme pour l’IoT, la RA et l’IA

L’enquête a mis un accent particulier sur le potentiel de l’Internet des objets (IoT), des solutions de réalité augmentée (AR) et de l’intelligence artificielle (IA) pour la numérisation de la production. Une une grande partie des décideurs voient des applications potentielles pour l’IoT (78 %), l’IA (72 %) et la RA (70 %) au sein de la production de leur propre entreprise.

Pour l’IoT, les principales applications dans la production devraient être l’automatisation des transactions de commande (37%), la communication de machine à machine (33%), l’analyse prédictive (32%) et le contrôle des machines à distance (31%). Pour la RA, les décideurs voient le plus grand potentiel dans l’assurance qualité (38 %), l’assemblage, la maintenance et la réparation (36 %), et l’optimisation du processus de production (36 %).

Pour l’IA, les responsables interrogés envisagent des applications possibles dans le contrôle de la qualité de la production et la gestion du rendement (35 %), la prédiction des défauts et la maintenance prédictive (31 %), le contrôle des mesures de sécurité et de conformité (31 %), ainsi que la prévision de la demande et la planification de la production (31 %).

« L’enquête révèle deux tendances que nos clients confirment également : d’une part, la route vers l’industrie 4.0 est difficile pour de nombreuses entreprises, en particulier pour celles qui utilisent des actifs lourds et coûteux dans leur production ; d’autre part, la majorité d’entre elles a un grand intérêt à tirer parti de l’énorme potentiel que la numérisation de leur production a à offrir », souligne Jan Junker, Executive Vice President Solution Sales & Delivery chez TeamViewer. « C’est formidable d’explorer les possibilités des dispositifs embarqués, de la RA et de l’IA avec nos clients et de les aider à rendre leurs entreprises prêtes pour l’avenir. »

https://www.teamviewer.com/

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: