En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Pénurie des semi-conducteurs

Publication: 29 juin

Partagez sur
 
Des microprocesseurs made in France à la rescousse d’une crise sans fin ?...
 

Dans un contexte tendu, où nombre de pénuries continuent de frapper la sphère industrielle, la mise à l’arrêt de certaines usines de l’Hexagone causée par la crise des semi-conducteurs, ne présage aucune amélioration à l’horizon. Cette incertitude va probablement durer jusqu’en 2024 et place l’enjeu de l’approvisionnement de l’Europe en semi-conducteurs comme une priorité absolue !

Trouver une solution rapide et durable dépend désormais d’un effort collectif, où pouvoirs publics, acteurs technologies et entreprises travaillent mains dans la main pour y parvenir.

C’est à ce juste titre que Le Conseil européen de l’innovation (EIC) a annoncé investir dans les microprocesseurs de SiPearl, la pépite française qui conçoit le processeur européen et qui reçoit une subvention de 2,5 millions d’euros et un investissement en fonds propres de 15 millions d’euros (pour soutenir sa levée de fonds de série A pour atteindre les 100 millions d’euros). Objectif : la mise sur le marché d’un microprocesseur destiné à équiper les supercalculateurs exascale européen.

« C’est dans cette belle aventure que nous accompagnons SiPearl et nous en sommes ravis ! Le développement de son microprocesseur haute performance et basse consommation, tire parti de la plateforme de simulation multiphysique Ansys pour valider l’intégrité de la puissance des semi-conducteurs, réduire la consommation d’énergie et accélérer le temps de développement de sa famille de microprocesseurs Rhea », commente Christophe Bianchi, Director Business Strategy chez Ansys.

« Par ailleurs, si les leaders des semi-conducteurs ont dû sortir des schémas établis et trouver des approches créatives pour venir à bout de cette crise, la demande de micro composants pour des applications avancées va s’accentuer, notamment dans l’automobile et l’IoT. Les entreprises ont donc tout à intérêt à miser sur ces technologies de pointe pour s’assurer des débouchés pérennes », ajoute-t-il. « Notre collaboration avec SiPearl démontre que la simulation numérique est la solution pour répondre à la pénurie des semi-conducteurs. Outre permettre aux producteurs d’optimiser la conception de ces systèmes complexes et sophistiqués, identifier les multiples facteurs physiques impactant la performance des composants, elle garantit la conformité des produits aux exigences de fiabilité, de sécurité et de durabilité attendues. »

https://www.ansys.com/

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: