En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Situation du marché français des semiconducteurs au deuxième trimestre 2022

Publication: 29 septembre

Partagez sur
 
Le marché français des semiconducteurs a continué de bénéficier d’une conjoncture favorable au deuxième trimestre avec une croissance séquentielle de 6%, à 571 millions d’euros, selon Acsiel Alliance Electronique. Cela représente une croissance du 25% par rapport au deuxième trimestre 2021...
 

L’évolution du taux de change euro/dollar a eu un impact positif sur la croissance en euro du deuxième trimestre mais la dynamique est restée forte sur les grands segments qui structurent le marché français. Les ventes directes au client final se sont accrues de 8% par rapport au premier trimestre. En raison de son poids supérieur à 40% des ventes directes, le secteur Automobile a été le premier contributeur à cette croissance avec +11%. Les secteurs Aéronautique/Spatial/Défense (+26%) et Smart card (+17%) ont également eu une contribution positive notable. Naturellement, la dynamique de ces segments de marché a dopé en premier lieu la croissance des familles de produits Analogiques (+22%) et Microcontrôleurs (+12%).

La croissance du segment Industriel est largement portée par la Distribution dont il constitue la part majoritaire. Au premier semestre 2022, les ventes à la Distribution étaient 50% supérieures à celles des six premiers mois de 2021. Sur cette même période, le marché français dans son ensemble a crû de 17%, avec des progressions remarquables pour les ventes directes aux segments Automobile (+16%), Aéronautique/Spatial/Défense (+29%) et Smart card (+8%).

En progression régulière depuis six trimestres, l’indice du marché français en moyenne glissante sur douze mois a atteint son plus haut niveau depuis le premier trimestre 2016.

La demande de composants électroniques reste forte alors même que l’inflation mondiale va inévitablement infuser dans la chaîne de valeur du semiconducteur. Dans ce contexte, au vu des résultats présentés ci-dessus, et en se basant sur le ratio commandes/facturations (confidentiel) qui ressort de son enquête trimestrielle ainsi que sur les constatations de ses membres, Acsiel considère que le marché français, très présent sur les secteurs automobile et industriel, n’est pas entré dans une phase de détente significative bien que le marché du grand public commence à montrer des signes de faiblesses.

Evolution par trimestre du marché français depuis 2010, en indice

https://www.acsiel.fr/

Suivez Electronique Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Electronique Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: